Accueil > Actualités, Question de fonds > Un fonds singulier à la bibliothèque Serpente : la littérature des voyages

Un fonds singulier à la bibliothèque Serpente : la littérature des voyages

Ce fonds, constitué du legs en 2005 d’une collection d’ouvrages appartenant au professeur François Moureau, est régulièrement mis à jour par de nouveaux dons. Ces ouvrages ont la particularité d’aborder le voyage sous toutes ses formes dans la littérature : que ce soit de l’évocation d’un sentiment poétique à une posture plus scientifique en passant par des impressions de nature littéraire ou artistique, il s’agit d’une invitation à voyager. Et c’est là tout l’intérêt de cette collection. Dans la notion de voyage s’inscrivent bien évidemment les contrées lointaines. De façon naturelle et évidente, la découverte de nouvelles civilisations et de nouveaux environnements ont constitué un moteur pour l’homme occidental. Mais dans cette notion s’inscrit également la proximité, comme le jardin, qui devient lui-même lieu d’exploration.

On pourrait penser que le généreux donateur soit un féru de voyages, que nenni ! En fait, ce professeur de littérature française du 18e siècle à la Sorbonne et directeur des Presses de l’Université Paris-Sorbonne fonde le Centre de recherche sur la Littérature des Voyages en 1984. La collection d’ouvrages littéraires ayant pour thème le voyage s’articule autour d’ouvrages personnels de la bibliothèque du Professeur François Moureau, ceux du CRLV mais aussi de dons d’éditeurs. Actuellement, les livres reçus bénéficient d’un signalement dans la publication en ligne Les lettres du voyageur, accroissant ainsi cette collection tant sur un plan bibliographique que dans la cote 803.808 55 de la bibliothèque Serpente.

En accès libre dans la bibliothèque, ces ouvrages laissent toute latitude à la recherche bien sûr, mais aussi au rêve et à l’évasion. Par exemple, la lecture des journaux de bord des compagnons de Bougainville écrits entre 1766 et 1769 nous promet des aventures maritimes à la rencontre d’insulaires vivants dans des univers paradisiaques ou nous entraîne dans  des milieux hostiles.

En consultant la base en ligne Récits de voyage à bicyclettes , vous ne pourrez plus avancer l’argument du prix des transports pour rester frileusement chez vous alors qu’avec la « petite reine » vous pourrez visitez le monde qui vous tend l’asphalte ou des pistes de poussière ainsi que des cimes nimbées de brume. Si tel n’est pas votre projet, un butinage au cœur des ouvrages de ce fonds dans lequel on se sent bien s’avère indispensable.

Pour accompagner ce billet, une sélection de quelques ouvrages et de documents autour du journal de Bougainville, mais aussi sur quelques escapades à travers le monde est présentée dans les vitrines de la bibliothèque Serpente pendant un mois. 

  1. Pas encore de commentaire
  1. Pas encore de trackbacks