Archive

Archives pour 05/2011

Google Art Project

Vous souhaitez visualiser les plus grands chefs-d’œuvre de la peinture et découvrir leur technique picturale ?

Depuis le 1er février, grâce  au lancement d’Art Project par Google, il est possible de visiter les plus grands musées du monde et de découvrir leurs œuvres phares.

Via sa technologie inédite Street View (images 360 degrés), ce nouveau service permet de visionner en panoramique les galeries de 17 musées dans 11 villes et 9 pays.

17 tableaux, emblèmes du patrimoine pictural mondial, ont été photographiés à l’aide d’un appareil photographique de plusieurs gigapixels. Ce procédé de capture d’image, associé à un zoom puissant, permet de voir des détails restés invisibles même à l’œil nu. Ainsi, des indications sur le procédé pictural ou sur l’état de conservation, des données sur la couleur  pourront être mises à jour.

Pour le reste, on peut avoir accès à 1061 œuvres de 468 artistes, dans une résolution moins précise, mais qui sont tout autant significatives d’une tendance, d’un mouvement.

Dès lors, pour ne citer qu’eux au hasard des pérégrinations, on peut visualiser les Ambassadeurs d’Holbein le Jeune à la National Gallery de Londres, Marie Antoinette de Elisabeth Vigée Le Brun au Château de Versailles,  La Cathédrale de Kupka au musée Kampa à Prague, Les Moissonneurs de Peter Bruegel au Metropolitan Museum of Art de New York, Dans le conservatoire d’Édouard Manet à la Alte Nationalgallerie de Berlin, La Bouteille d’anis de Juan Gris au musée Reina Sofia à Madrid.

Chaque œuvre s’accompagne d’une brève histoire et de quelques notes permettant d’en comprendre la genèse et la symbolique et de la replacer dans le contexte de l’époque.

Il est possible de se constituer une galerie en ayant la possibilité de partager les œuvres ainsi collationnées.

Pour l’heure, seul un petit nombre de musées a été mis en ligne. Mais le projet est amené à évoluer dans les mois qui viennent. Google a en effet multiplié les partenariats avec d’autres musées pour étoffer son offre.

***

Notez bien que ces images ne sont pas réutilisables. Si vous souhaitez réutiliser librement des images, dans le cadre d’un exposé par exemple, vous pouvez utiliser entre autres les ressources de Wikimedia commons. N’oubliez pas de mentionner la source de vos documents dans ce cas.

Rencontre avec l’écrivain Jaume Cabré à la Bibliothèque d’études catalanes

Cycle La littérature catalane dans tous ses accents

Table ronde avec l’écrivain Jaume Cabré

le mercredi 4 mai 2011 à 18h30
Animée par les professeurs du Centre d’études catalanes, suivie d’une lecture

 

Jaume Cabré i Fabré (Barcelone, 1947)

Diplômé en philologie catalane par l’Université de Barcelone, enseignant agrégé dans le secondaire en disponibilité, il enseigne à l’Université de Lleida, où il est membre de la section philologique de l’Institut d’estudis catalans.

Pendant des années, il a concilié l’écriture avec l’enseignement. Plus tard, il a incorporé une nouvelle facette professionnelle, celle de scénariste (télévision et cinéma). Bien que dernièrement il se soit dédié presque exclusivement à l’écriture, il n’a pas su abandonner l’enseignement; en effet, il donne un cours d’écriture audiovisuelle à l’Université de Lleida.

Sa production littéraire est centrée sur le roman et le récit, mais il a aussi publié du théâtre et deux livres de réflexion sur l’écriture et la lecture. De même, il collabore avec la presse écrite, notamment avec le journal Avui.

Source : http://www.jaumecabre.cat/fr/index.php

 

Des oeuvres originales de l’auteur, des traductions ainsi que deux adaptations cinématographiques  sont disponibles à la Bibliothèque du CEC. A l’occasion de cette table ronde, elles seront disposées avec des bibliographies sélectives sur une table de présentation.

Bibliothèque du Centre d’études catalanes
9 rue Sainte-Croix de la Bretonnerie
75004 Paris
Tél: 01.42.77.65.69
bibliotheque.etudes-catalanes@paris-sorbonne.fr

 

Le roman de chevalerie à la bibliothèque Malesherbes

Un roman de chevalerie est une œuvre romanesque, le plus souvent en prose, inspirée ou adaptée des romans courtois et des chansons de geste en vers des XIe et XIIIe siècles.

Les premiers romans de chevalerie ont été Lancelot ou le Chevalier de la charrette et Yvain ou le Chevalier au lion, tous deux de Chrétien de Troyes, au XIIe siècle.

La bibliothèque Malesherbes a choisi de mettre en valeur ce genre littéraire, en exposant dans son hall d’accueil une sélection d’ouvrages, jusqu’au 3 juin.

Il s’agit de textes représentatifs du genre, textes d’auteurs et critiques, ouvrages sur la littérature médiévale.

Les livres exposés seront empruntables à domicile dès le 9 mai.

 

Photo_F3851B51-7378-6202-FECC-2D0CCB27C8E1-1