Accueil > Question de fonds > Les archives Paul-Marie Masson

Les archives Paul-Marie Masson

Le Professeur Paul-Marie Masson (Sète, Hérault, 19 sept. 1882-Paris, 27 jan. 1954), successeur d’André Pirro à la Sorbonne en 1943, fonda l’Institut de Musicologie en 1951. Musicologue et compositeur, Masson était spécialiste de la musique française du XVIIIe siècle. Il avait soutenu sa thèse intitulée L’opéra de Rameau (Paris, Laurens, 1930 ; repr. New York, Da Capo, 1972, 596 p.).

La Bibliothèque Michelet (dont le fonds musical actuel provient, rappelons-le, de l’ancienne Bibliothèque de l’UFR de Musique et Musicologie) conserve de nombreuses partitions anciennes et ouvrages ayant appartenu à l’origine à Paul-Marie Masson. Mais outre ces documents pour la plupart publiés, le « fonds Masson » comportait également des archives sur lesquelles nous voudrions attirer l’attention dans cet article.

Ces archives sont longtemps restées inexploitées et ce n’est qu’en 1992 qu’un inventaire a pu être établi en collaboration avec les Archives du Rectorat de Paris. Faute de place à l’époque à la Bibliothèque de l’UFR de Musique et Musicologie, les archives Masson avaient alors été mises en dépôt aux Archives du Rectorat (partie administrative concernant la carrière et les activités d’enseignement et de recherche de Paul-Marie Masson à Grenoble et à la Sorbonne, notices et correspondance d’étudiants…) et à la Médiathèque Musicale Mahler (partie principalement musicologique). En 2009, l’ensemble des cartons d’archives déposées à la Médiathèque Musicale Mahler a enfin réintégré la Bibliothèque Michelet. A l’exception de deux cartons (cartons n° 3 et 4), toujours en dépôt aux Archives du Rectorat, le fonds d’archives (54 cartons) et l’inventaire correspondant sont donc maintenant accessibles et consultables sur place à la Bibliothèque Michelet.

On y trouve une riche documentation personnelle composée essentiellement de coupures de presse, articles, notes de cours, fiches manuscrites, etc., le tout classé dans des dossiers et des sous-dossiers. La documentation non musicale (cartons 6 à 10) concerne des disciplines telles que le Latin, le Grec, la philosophie, l’esthétique, l’histoire, psychologie, la politique, la religion, l’ethnographie, l’enseignement, la littérature française et étrangère.

La documentation musicale (cartons 10 à 56) se répartit de la manière suivante (le classement d’origine a peu ou prou visiblement été respecté ou reconstitué dans la mesure du possible) :

-Actualité musicale (1923-1944) (carton 10)
-Théorie de la musique, instruments (cartons 11-13)
-Histoire de la musique : sous-classement chronologique des origines au XXe siècle :
Origines – Antiquité (carton 14)
Moyen Âge (carton 15-17)
XVIe siècle (carton 18)
XVIIe siècle (cartons 19-22)
XVIIe siècle (cartons 23-33)
Jean-Philippe Rameau (cartons 33-36)
XIXe siècle (France : cartons 37-42 ; Etranger : cartons 43-46)
XXe siècle (France : cartons 47-53 ; Etranger : cartons 53-56)

Toute cette documentation mérite d’être conservée et consultée car elle constitue un ensemble unique ; elle témoigne de l’ouverture d’esprit de Paul-Marie Masson et de son intérêt pour toutes les époques de l’histoire de la musique. On y trouve des noms de compositeurs célèbres aussi bien que de compositeurs méconnus ou oubliés qu’il pourrait être intéressant de redécouvrir.

Le domaine des archives, en particulier des archives privées de musiciens, ouvre de larges et nouvelles perspectives de recherche et de réflexion aussi bien pour les musicologues, que pour les héritiers et légataires de tels fonds patrimoniaux et pour les professionnels de la documentation.

Bibliographie

Inventaire Masson (documentation extraite du fonds Masson de l’UFR de Musique et Musicologie de Paris-Sorbonne) / réalisé par Pascale Prouteau et Annie Kowacévic avec la collaboration de David Peyceré, … et Nathalie Cousin,…, Université de Paris-Sorbonne, dactyl., 1992, 37 p.

Peyceré, David, « Un fonds d’archives retrouvé : la documentation de Paul-Marie Masson (1910-1952) », in : Revue internationale de musique française, n° 31, juin 1994, p. 115-120.

Archives privées, un patrimoine méconnu : petit guide à l’usage des propriétaires / Association des archivistes français, section « Archives départementales » ; [avant-propos par Henri Zuber,…], Paris, Association des archivistes français, impr. 2005 (49-Angers : ASG Gal’ Art Edition), 46 p.

Sites Internet

Calames
Catalogue en ligne des archives et des manuscrits de l’enseignement supérieur

Association des archivistes français (AAF)
8, rue Jean-Marie Jego
75013 Paris
Tél. 01 46 06 39 44
Fax 01 46 06 39 52

Association française pour la protection des archives françaises

Remerciements

Nous remercions Alain Galliari d’avoir hébergé si longtemps les archives Masson à la Médiathèque Musicale Mahler, Danièle Pistone, Nicolas Meeùs, Frédéric Billiet, directeurs successifs de l’UFR de Musique et Musicologie, qui sont intervenus pour toutes les démarches concernant le dépôt puis, plus tard, la reprise de ces archives, grâce aussi à Joëlle Claud et Marie-Danièle Schaeffer. Enfin, nos remerciements vont aussi à Jacqueline Paternault qui nous a parlé avec enthousiasme de ses recherches et de son projet de guide sur la gestion et la valorisation des archives privées musicales.

Photo : Gallica/BnF, domaine public. Source : Wikimedia commons.
Categories: Question de fonds Tags:
  1. Pas encore de commentaire
  1. Pas encore de trackbacks