Frida Kahlo

La  bibliothèque Marcel-Bataillon vient d’acquérir un très beau livre d’art retraçant le parcours pictural de l’œuvre de Frida Kahlo. L’achat de ce livre nous a été suggéré par un enseignant de l’institut des études ibériques.

L’œuvre de Frida Kahlo (1907-1954) se compose de cent quarante-trois peintures dont les deux tiers sont des autoportraits.

A travers cette série d’autoportraits, le peintre ne se dévoile pas, elle suggère seulement des périodes de sa vie, elle évoque ses blessures tant corporelles (accident, maladies…) que  psychologiques (relation douloureuse avec son mari le peintre Diégo Rivera, fausse couche…)

Sa peinture est riche d’évocations. Elle puise son inspiration dans les formes archétypales de la mythologie. Que ce soit les mythes précolombiens ou la culture populaire catholique, les mythes antiques ou extrême-orientaux.

Son œuvre entre en résonance avec les mouvements artistiques de son temps comme le surréalisme bien que Frida Kahlo se soit toujours défendue d’y appartenir : « Ils pensaient que j’étais surréaliste, mais je ne l’étais pas. Je n’ai jamais peint de rêves. J’ai peint ma réalité. » disait-elle.

Dans les années soixante-dix, elle fut reconnue comme un peintre emblématique du mouvement féministe.

En 2002, un film de Julie Taymor, Frida,  a raconté sa vie : « la vie passionnée d’une femme exceptionnelle ».

Cet ouvrage est disponible en libre-accès. (Cote usuel 75 (7/8) PRI)

  1. Pas encore de commentaire
  1. Pas encore de trackbacks