Accueil > En coulisses, Entretiens > Portrait de lecteur : Camille, une stagiaire-bibliothécaire à l’IUFM

Portrait de lecteur : Camille, une stagiaire-bibliothécaire à l’IUFM

Camille est stagiaire/bibliothécaire à l’IUFM entre octobre 2011 et janvier 2012. Voici son portrait.

  • Le parcours de Camille jusqu’à la médiathèque Molitor.

Camille a fait son stage de 3ème en bibliothèque. Sa motivation vient de loin… Au moment de faire ses choix d’études supérieures, elle a pensé à préparer un IUT métiers du livre. Mais ses parents l’ont poussée vers une classe prépa, du coup elle a fait hypokhâgne au lycée Victor Duruy. Elle suit la formation de licence Humanité de l’université Paris X Nanterre. Elle a découvert l’option découverte des métiers du livre par hasard et suit maintenant celle-ci huit heures par semaine, afin de découvrir, s’insérer, se professionnaliser et acquérir de l’autonomie. Elle a effectué un exposé cet automne sur les jeux vidéos en bibliothèque.

Camille a souvent fréquenté les bibliothèques enfant, puis le CDI du lycée et aujourd’hui les bibliothèques universitaires, toujours en tant qu’usager. Pour en faire sa profession, elle envisage de passer les concours de recrutement. L’année prochaine, elle compte passer les concours de conservateur et bibliothécaire d’état et de bibliothécaire de la fonction publique territoriale. Elle se donne deux ou trois ans pour réussir les concours. Elle envisage parallèlement de suivre la formation du Master de l’ENSSIB ou le cursus du CELSA. Elle a également fait des demandes auprès de la Bibliothèque Publique d’Information du centre Georges Pompidou pour y être vacataire et faire quelques heures par semaine.

Lorsqu’elle a voulu candidater pour l’option bibliothèque de sa formation et rédiger une lettre de motivation, elle est venue voir Ingrid, la responsable de la bibliothèque du site Molitor de l’IUFM, que connaît sa mère. Ingrid lui a proposé de faire son stage ici, à l’IUFM, et Camille a accepté. Camille se questionne sur le type de bibliothèque où elle voudrait travailler : des bibliothèques de lecture publique ou celles possédant des fonds spécialisés. Elle n’est pas très sûre que cela change vraiment.

  • Les activités de Camille à la médiathèque.

Camille vient de visiter les caves qui sont dévolues à la médiathèque, dont la répartition lui a été expliquée. Du coup, la politique de conservation de l’établissement a été abordée. Avec l’équipe, elle a mis une partie des manuels en carton. Puis on a abordé la politique d’acquisition. Emilie, la responsable de l’informatique à la bibliothèque lui a expliqué le fonctionement du logiciel « flora », le système informatique de gestion des bibliothèques de l’IUFM. Elle lui a par exemple expliqué la migration des données entre l’ancien logiciel, qui s’appelle Alexandrie et le nouveau, Flora, donc. On a vu également le fonctionnement du blog et de Facebook. D’ailleurs, sur ce dernier service, c’est l’étudiante qui est devenue le professeur et a expliqué le fonctionnement du plus grand réseau social au monde ! Actuellement, Camille désherbe les livres de préparation aux concours qui ne sont pas à jour et c’est un grand chantier car il y en a beaucoup.

  • Son ressenti quant à la médiathèque.

Camille n’est ni surprise par l’ambiance, ni par le traitement documentaire de la bibliothèque. Par contre, elle s’attendait à plus d’expositions et d’animation au sein de l’établissement. Avant de venir y travailler pendant son stage, elle n’avait pas réalisé que la bibliothèque de l’iufm est plus proche des bibliothèques universitaires que de celles de lecture publique. Quant aux aménagements du hall, elle trouve que c’est mieux, plus pratique, le hall a « plus de style ». Pour elle, l’aménagement donne une image neuve à la biblothèque, alors que dans des anciennes bibliothèque comme celle de Sainte-Geneviève, cela ne passerait pas. Camille trouve que la médiation numérique de la bibliothèque est bonne – merci pour nous – mais malheureusement elle n’est ni assez visible, ni assez fréquentée. La bibliothèque idéale, Camille la voit équipée d’espaces hybrides, où les bibliothécaires seraient plus disponibles pour les usagers et aussi un lieu où l’on se restaure, où  l’on peut boire un café.

Merci Camille de venir nous aider jusqu’à la fin du mois de janvier et bonne chance !

Categories: En coulisses, Entretiens Tags: ,
  1. Pas encore de commentaire
  1. Pas encore de trackbacks