Accueil > Accès ouvert > C’est l’Open Access Week !

C’est l’Open Access Week !

Logo open accessDepuis 6 ans, les promoteurs de l’accès ouvert aux publications scientifiques organisent une semaine de l’open access.

L’Open Access Week  se tient cette année du 22 au 28 octobre.

À Paris, l’université Pierre-et-Marie-Curie organise un débat sur le thème des droits d’auteur dans le contexte des archives ouvertes, avec des représentants de la direction des affaires juridiques du CNRS et du support HAL-UPMC de la bibliothèque universitaire Pierre-et-Marie-Curie. Il aura lieu le jeudi 25 octobre, de 12 h 30 à 14 h, dans l’amphi Durand (bâtiment Esclangon).

En outre, l’éditeur de la plate-forme de réseau de la recherche en open access MyScienceWork organise deux conférences, les 23 et 25 octobre.

Nous nous proposons de revenir, tout au long de cette semaine, sur ce mouvement international d’ouverture des publications scientifiques. Aujourd’hui, quelques éléments de définition et quelques sources d’information.

L’open access, c’est la mise à disposition en ligne, sans restrictions ni économiques ni légales ni techniques, des publications scientifiques validées par les pairs, qu’il s’agisse d’articles, de monographies, de thèses ou de contributions à des ouvrages collectifs. Par la suite, la démarche a été étendue aux ressources pédagogiques, manuels et autres supports d’enseignement en ligne.

Peter Suber, l’un des plus actifs promoteurs de cette démarche, directeur de l’Open access project à l’université de Harvard, auteur en 2012 du livre Open access (MIT press, en accès libre le 15 juin 2013), a publié en 2004 une synthèse très précise sur les enjeux de l’accès ouvert : Open Access Overview.

On trouve une traduction en français d’un résumé de ce document sur le blog de Marie Lebert, Très brève introduction à l’open access.

Quels bénéfices peut-on attendre de l’accès ouvert aux publications scientifiques ?

  • une meilleure visibilité et un plus grand impact de leurs recherches pour les auteurs;
  • une meilleure information et une plus grande égalité d’accès pour les lecteurs, sans que les budgets de leurs établissements viennent restreindre leur accès à l’information disponible;
  • une plus grande facilité de réutilisation à des fins pédagogiques pour les enseignants;
  • un allègement des contraintes budgétaires et contractuelles qui pèsent sur le développement de leurs ressources en ligne pour les bibliothèques;
  • une meilleure visibilité de leurs chercheurs, un allègement de leurs budgets documentaires et le meilleur moyen de remplir leur mission de large diffusion du savoir pour les universités;
  • une meilleure attractivité pour les éditeurs de revues scientifiques qui acceptent de sauter le pas;
  • des conditions plus favorables au développement d’une économie de la connaissance et de l’innovation pour les États, ainsi qu’un bénéfice accru pour les citoyens dont les impôts financent une part déterminante de la recherche scientifique, dans toutes les disciplines.

Pour vous informer sur l’open access :

En prime, un anime, pour terminer le billet de ce jour.

Categories: Accès ouvert Tags:
  1. Pas encore de commentaire
  1. Pas encore de trackbacks