Accueil > Question de fonds > Le Joueur

Le Joueur

Le Centre de la voix, qui fait partie du service culturel de Paris-Sorbonne, organise jeudi 31 janvier une soirée autour du Joueur de Dostoïevski.

Dicté en moins d’un mois, ce court roman décrit la découverte, puis la dépendance d’un jeune précepteur, Alexei Ivanovitch, à la roulette. Dostoïevski, qui fut lui-même un joueur maladif, montre la fascination qui s’exerce à la table de jeu, l’espoir irrationnel de gagner, de se refaire, tout en peignant la petite société qui gravite autour du casino, reposant sur des faux-semblants.

« Vous êtes engourdi, remarqua-t-il. Vous vous êtes désintéressé de la vie sociale, des devoirs humains, de vos amitiés, – car vous en aviez, – et vous avez même abandonné vos souvenirs. Je me rappelle le temps où vous étiez dans toute l’intensité de votre développement vital. Eh bien, je suis sûr que vous avez oublié vos meilleures impressions d’alors. Vos rêves d’aujourd’hui ne vont pas plus loin que rouge et noir, j’en suis sûr. »

Plusieurs éditions du texte original sont disponibles à la bibliothèque Malesherbes, de même que des traductions, notamment, celle d’André Markowicz chez Actes sud (en libre accès, à la cote 882 DOS 3 IG). De très nombreuses études critiques consacrées à l’auteur de Crime et châtiment sont également conservées à Malesherbes. Parmi elles, on pourra citer un volume des cahiers de l’Herne qui peut constituer une bonne introduction à l’œuvre de Dostoïevski.

Catteau, Jacques. Dostoïevski. Cahiers de l’Herne 24. Paris: Éd. de l’Herne, 1973. (Cote : 882 DOS 4 CAT)

 

Photo : Dostoïevski en 1876. Domaine Public. Source : Wikimedia commons.

  1. Pas encore de commentaire
  1. Pas encore de trackbacks