Accueil > Question de fonds > Les adaptations littéraires en bande dessinée

Les adaptations littéraires en bande dessinée

A l’occasion du 40e festival d’Angoulême, la médiathèque de l’IUFM de Paris propose cette semaine une sélection de documents ayant pour thème les adaptations littéraires en bandes dessinées, fréquemment utilisées comme support pédagogique par les enseignants.

L’adaptation littéraire en bandes dessinées : une histoire récente

festival-angouleme-2013-490x300

Longtemps considérée comme un support destiné aux enfants, la bande dessinée a eu très tôt une ambition didactique : l’adaptation d’œuvres classiques date des années 1940. Présentées en feuilleton dans des revues, ces premières bandes dessinées étaient très fidèles au texte, dont elles contenaient souvent de larges extraits. Elles représentaient parfaitement l’œuvre originale, mais étaient décriées pour leur lourdeur et leur manque d’originalité.

Des auteurs comme René Giffey (Cinq-Mars, 1954) et Auguste Liquois (Don Quichotte, réédité en 1977) s’y sont notamment consacrés.

Dans les années 80, le style des adaptations s’est libéré, en acceptant de s’éloigner un peu de l’œuvre originale: par le biais d’audaces esthétiques, de changements de contexte ou de réécritures. On considère que c’est le Salammbô de Philippe Druillet, adapté de Flaubert et transposé dans un univers futuriste, qui a amorcé le mouvement. Publiée en 1980, cette bande dessinée a été la première adaptation saluée par la critique en tant qu’œuvre à part entière. Hugo Pratt a par la suite livré sa version de l’Île au trésor de Daniel Defoe, et Voyage au bout de la nuit de Louis-Ferdinand Céline a été adapté par Jacques Tardi.

L’adaptation : un succès de librairie utilisé en classe

De nos jours, les adaptations en bande dessinée connaissent toujours un grand succès, et les éditeurs leurs dédient des collections particulières : Univers d’auteurs chez Casterman, Adaptation littéraire chez Emmanuel Proust, Commedia chez Vents d’Ouest…

Dans le cadre de l’enseignement, l’utilisation en classe de ces adaptations est préconisée depuis les années 70, et de nombreux documents sont disponibles pour faciliter la mise en place de séquences de cours.

Outre les adaptations de textes littéraires, la bande dessinée comprend également des témoignages évoquant des périodes historiques (Maus, d’Art Spiegelman ; Le cri du peuple de Jean Vautrin adapté par Jacques Tardi), des biographies romancées de personnages historiques (Saint-Exupéry, le dernier vol d’Hugo Pratt et Umberto Eco ; Vincent et Van Gogh de Gradimir Smudja) qui sont tout aussi appréciées par les enseignants, en histoire, histoire de l’art ou français.

Pour plus de renseignements sur la bande dessinée, pensez à visiter le site de la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image.

  1. Pas encore de commentaire
  1. Pas encore de trackbacks