Archive

Archives pour 06/2013

100ème anniversaire de la naissance d’Aimé Césaire

 A l’occasion, ce 26 juin, du 100ème anniversaire de la naissance d’Aimé Césaire, nous vous proposons de découvrir une biographie le concernant. De nombreux autres ouvrages à propos de lui ou dont il est l’auteur sont disponibles dans le réseau des bibliothèques de Paris Sorbonne.

Livre d'Yves Pinguilly

Aimé Césaire : Le nègre indélébile / Yves Pinguilly. Oskar éditions, 2011. Collection Culture & Société.

 

L’auteur jeunesse Yves Pinguilly propose dans son Aimé Césaire : Le nègre indélébile une biographie courte et dense du poète martiniquais. Le texte poétique et emphatique remet en perspective la vie de Césaire et nous emporte dans sa vie intellectuelle et politique. L’ouvrage est parsemé d’extraits de poèmes directement intégrés dans la continuité du texte, mais aussi d’entretiens et de témoignages, brossant un portrait vivant de Césaire.

Au final, ce livre constitue une introduction claire et engagée à l’œuvre d’Aimé Césaire. Il est particulièrement recommandé aux collégiens et lycéens, à partir de 13 ans, mais peut aussi constituer un solide point de départ pour quiconque souhaitant aborder pour la première fois Césaire et son œuvre.

Vous pouvez retrouver ce document à la bibliothèque de l’IUFM Molitor.

Une sitothèque pour l’IUFM

De très nombreuses informations à destination des étudiants préparant les masters et concours de l’enseignement ainsi que des enseignants en poste sont disponibles sur le Web. Afin d’en faciliter l’accès, les bibliothécaires de l’IUFM de Paris ont décidé de créer une sitothèque recensant les ressources les plus importantes.

L’IUFM, appliquant la réforme de l’éducation, s’apprête à se transformer en ESPE (Ecole Supérieure du Professorat et de l’Education). L’ESPE devra développer une culture de l’innovation aussi bien chez les étudiants que chez les enseignants déjà en poste, ce qui devra passer par une utilisation accrue des outils numériques. C’est dans ce cadre que s’est développée l’idée d’une sitothèque.

C’est l’outil Netvibes qui a été choisi comme plateforme pour le projet. En effet, il permet facilement d’organiser et de hiérarchiser le contenu au travers d’onglets et de la mise en page interne à chaque onglet. De plus, cet outil étant simple d’utilisation, toute l’équipe a pu être formée à son maniement assez rapidement.

Page d'accueil de la sitothèque de l'IUFM.

Page d’accueil de la sitothèque de l’IUFM.

Quelques autres IUFM et Centres de Documentation Pédagogique ont déjà utilisé cet outil pour promouvoir diverses ressources auprès de leurs publics. Certains proposent une organisation des ressources par support (presse, vidéos, bases de données…), d’autres par disciplines et grands thèmes (art et culture, EPS, français, gérer l’hétérogénéité…). Certaines institutions ont préféré mettre en place plusieurs pages thématiques différentes, afin de détailler plus en profondeur diverses ressources sur une même discipline tout en gardant une grande lisibilité. Certaines pages permettent le suivi de fils RSS, tandis que d’autres donnent seulement des liens vers les ressources à explorer.

Parmi toutes ces options, nous avons choisi de mettre en place un onglet par discipline scolaire, chaque onglet donnant accès à une collection de liens. Il ne s’agit pas là de tendre vers l’exhaustivité : nous ne souhaitons nous concentrer que sur les sites phares concernant les concours de l’enseignement, la formation des enseignants et l’enseignement en général, afin de les mettre en valeur et d’en centraliser l’accès. Cette collection de liens ne se substitue donc pas aux webographies plus précises qui ont été mises en place depuis plusieurs années par le service TICE et l’Espace Langues de l’IUFM.

Une première sélection de liens a donc été faite par les bibliothécaires. Mais, si ce projet est piloté par la médiathèque, il était important pour nous que les listes de liens collectés soient transmises aux formateurs de chaque discipline afin qu’ils les complètent, amendent et valident. Par la suite, nous nous proposons, en lien avec les formateurs, de mettre ces listes régulièrement à jour.

A ce jour, trois premières rubriques sont déjà en ligne : elles concernent les concours de l’enseignement, l’éducation et la pédagogie en général ainsi que les TICE et l’éducation aux médias. Les onglets par discipline seront publiés au fur et à mesure de leur validation par les formateurs. Alors n’hésitez pas à visiter la sitothèque de l’IUFM régulièrement !

Les collections slaves à la bibliothèque Malesherbes

Dans le cadre des importants travaux de « dépoussiérage » dans les magasins de la bibliothèque, une partie des ouvrages qui y sont déposés sera inaccessible à partir du 17 juin.

Les fonds slaves seront les premiers touchés par cette « immobilisation » forcée mais temporaire.

C’est aujourd’hui l’occasion de rappeler l’importance de ces fonds au sein de la bibliothèque. Ils concernent les langues, littératures et civilisations de la Russie principalement mais aussi de la Pologne, des pays de l’ex-Yougoslavie, de la République tchèque, de la Bulgarie, de l’Ukraine.

Cet ensemble représente environ 80 000 volumes, dont nous déplorons de ne pouvoir, par manque de place, proposer qu’un dixième en accès direct. Toutefois, n’hésitez pas à demander le prêt d’ouvrages en magasin. L’attente est de 15 minutes environ.

Bien que n’ayant pas le statut de fonds patrimonial, la bibliothèque conserve des livres rares et anciens.

Pour toutes les langues concernées par ces aires géographiques, vous trouverez bien sûr des dictionnaires – généraux et spécialisés -, des manuels et des grammaires destinés à un public grand débutant ou de niveau très avancé.

Les collections  russes, autour de 45 000 volumes,  proposent  de nombreux ouvrages en relation avec l’immigration russe et également un fonds important datant de l’époque soviétique. En civilisation, il existe un fonds très intéressant sur la civilisation traditionnelle de la Russie du Nord. Les collections continuent à s’enrichir par une politique d’achat orientée principalement vers la littérature et la vie culturelle de l’époque post-soviétique.

Quant au fonds polonais, avec ses 23 000 volumes, il est l’un des plus riches de France. En 2004 sont venus s’y ajouter les 7000 titres déposés par le Centre de civilisation polonaise (www.centre-civilisation-polonaise.fr) et en 2008 les 4000 ouvrages donnés par l’Institut polonais (www.institutpolonais.fr)  qui a choisi la bibliothèque Malesherbes pour son accessibilité aux lecteurs (prêt à domicile).

Les autre aires géographiques et culturelles de cette Europe centrale et balkanique ont eux aussi une belle représentation avec leurs auteurs classiques ou très contemporains.

Dans la salle des périodiques vous disposez de journaux et revues généralistes et d’un grand nombre de revues scientifiques, dans les langues d’origine, en français et en anglais.

Venez nombreux (re)découvrir les trésors qui vous feront voyager des confins de notre Europe occidentale aux profondeurs des steppes orientales !

La majorité des ouvrages est en langue originale mais les traductions sont de plus en plus nombreuses pour les œuvres littéraires et les acquisitions en français ou en anglais, pour ce qui est du domaine de la « civilisation », rendent toutes ces merveilles accessibles à tous.

 

Françoise Podouchko et Céline Pluquin
Responsables des fonds slaves

 

 

Les 850 ans de Notre-Dame de Paris

Un très bel ouvrage, fruit du travail collectif de près de cinquante chercheurs, enseignants, doctorants en histoire de l’art médiéval est paru aux éditions la Nuée bleue.

« Notre-Dame de Paris » sous la direction scientifique de Dany Sandron, Jean-Pierre Cartier et Gérard Pelletier est une somme de savoirs indispensable à tout étudiant dans la discipline ou au simple curieux avide d’érudition.

 Sébastien Gougibus, doctorant en histoire de l’art médiéval à Paris-Sorbonne a participé à la rédaction du livre pour les fenêtres hautes de la cathédrale et a bien voulu se prêter à un jeu de questions/réponses sur l’ouvrage :

- En quoi Notre-Dame de Paris, dont l’évêque Maurice de Sully initie en 1163 le chantier, se différencie de l’architecture de la période antérieure ?

« Notre-Dame de Paris n’est pas le premier édifice gothique construit. Cette nouvelle architecture naît et se développe dans le nord de la France, de Sens à Arras en passant par Paris et la Normandie. Il est devenu traditionnel de voir dans la basilique de Saint-Denis et dans la cathédrale Saint-Etienne de Sens les deux premiers monuments de ce nouveau style architectural, chacun porteur d’innovations promises à une descendance féconde. Cette première génération, qui s’élève à partir des années 1135-1140, ouvre la voie aux réalisations ambitieuses à Noyon, Laon, Reims (dans un premier projet qui disparaîtra lors de la construction de l’édifice actuel quelques décennies plus tard).

A Paris même, le chantier du nouveau chœur du prieuré clunisien de Saint-Martin-des-Champs, daté des années 1130, aujourd’hui Musée des Arts et Métiers, témoigne de ce passage d’une architecture encore romane par bien des aspects à une architecture gothique en voie de définition.
Sur la rive gauche de Paris, le chœur de la grande abbatiale de Saint-Germain-des-Prés est également reconstruit aux alentours des années 1145-1155. Il est consacré en 1163 par le pape Alexandre III au cours d’une cérémonie à laquelle voulut assister Maurice de Sully, évêque du diocèse de Paris depuis 1160. Devant l’hostilité des moines, sourcilleux quant au respect du privilège d’immunité dont bénéficiait l’abbaye, l’évêque dut quitter la cérémonie.

Le contexte de grande effervescence édilitaire qui régnait alors dans la Capitale même ne pouvait que trouver un écho au sein du clergé en charge du diocèse. Le complexe épiscopal de Paris ne devait, en comparaison de ces grandes réalisations, qu’apparaître bien peu en rapport avec l’ascendant hiérarchique revendiqué par l’évêque et le chapitre. En outre, il était impensable que Paris, dont le statut de capitale du royaume était en voie d’affermissement, ne puisse présenter aux yeux de ses habitants et des voyageurs une cathédrale à même de rivaliser avec les plus grands édifices de la chrétienté occidentale.

De fait, si Notre-Dame n’est pas le premier des édifices gothiques, elle fut la cathédrale qui inaugura cette course à la hauteur qui impressionne encore aujourd’hui. C’est d’ailleurs à son propos que nous connaissons l’une des premières critiques de ce mouvement vers la démesure, avec les reproches de Pierre le Chantre. Lire la suite…

L’art asiatique à la Bibliothèque Michelet : le Don Flora Blanchon

La Bibliothèque Michelet vient d’accueillir le don du professeur Flora Blanchon, fondatrice du CREOPS (Centre de recherche sur l’Extrême-Orient de Paris-Sorbonne),  professeur spécialiste d’histoire de l’art et d’archéologie de la Chine ancienne à l’université Paris-Sorbonne, décédée le 19 août 2012 après avoir enseigné pendant 40 ans.

Le don, riche et varié (17 mètres linéaires, soit plus de 500 livres) comporte des ouvrages en français, anglais, allemand, italien, chinois, japonais, etc. qui traitent de l’histoire de l’art, l’archéologie, l’architecture, les beaux-arts asiatiques, la Chine ancienne et/ou moderne, le Japon, l’Inde, la Corée du Sud, le Tibet, etc. Le don est généreux en matière d’art bouddhique (statues, sculptures ou peintures bouddhiques). Il y a également des catalogues d’expositions organisées en Chine, en France, au Japon, etc.

Le don comporte des ouvrages sur les grottes bouddhiques antiques ornées d’énormes statues de Bouddha occupant des façades somptueuses : les grottes de Longmen et les grottes de Yungang, etc. Il y a aussi de nombreux ouvrages sur l’armée de terre cuite de l’empereur Qin.

Et pour terminer, la presque totalité du don va être empruntable, je laisse à nos lecteurs la curiosité de découvrir le don avec ces 5 titres incontournables :

-  Harmony and integrity : the Yongzheng Emperor and his times / [2009]. – Catalogue de l’exposition tenue au National Palace Museum, Taiwan, du 7 octobre 2009 au 10 janvier 2010. – Textes en chinois, introduction, légendes et quelques textes aussi en anglais

- Chine, fresques du désert de Gobi : la Route de la soie au Jardin des plantes : [exposition], Muséum national d’histoire naturelle de Paris, 1983

- The image of the Buddha / Jean Boisselier… [et al.] ; ed. by David L. Snell-grove. – Paris : UNESCO ; London : Serindia publications, cop. 1978

- Zen : masters of meditation in images and writings / Helmut Brinker and Hiroshi Kanazawa ; translated by Andreas Leisinger. – Zürich : Artibus Asiae, 1996. –  Édition anglaise d’un catalogue publié à l’occasion de l’exposition « Zen : Meister der Meditation in Bildern und Schriften », tenue au Rietberg Museum Zürich, été 1993

-  Chine Antique : Voyage de L’âme :

Chine-Antique-Voyage-De-L-ame

Escapade en Terre du Milieu

Près de dix ans après la sortie au cinéma de la trilogie Le Seigneur des Anneaux, inspirée de l’œuvre de J.R.R. Tolkien, le réalisateur Peter Jackson adapte à présent sur écran, de 2012 à 2014, Le Hobbit.

Ce nouveau film a été précédé de peu par la parution du Dictionnaire Tolkien (CNRS Editions) sous la direction de Vincent Ferré, professeur de littérature comparée à l’Université Paris Est Créteil.

C’est l’occasion de faire un petit détour par le fonds de littérature anglaise de la bibliothèque universitaire Clignancourt.

Gandalf. MusicaEleven. CC : BY-NC-ND. Source : deviantart.

Gandalf. MusicaEleven. CC : BY-NC-ND. Source : deviantart.

Quelques informations sur l’auteur

John Ronald Reuel Tolkien (1892 – 1973) a été professeur de langue et de littérature anglaises. Diplômé d’Oxford, il y occupa une chaire de langue ancienne. Mais sa passion se situe dans les langues imaginaires : il en crée plusieurs avant de commencer l’écriture. La rédaction du Silmarillion débute en 1917, mais son premier livre n’est publié que 20 ans plus tard. Il s’agit du Hobbit. Dès lors, il s’attelle à la rédaction du Seigneur des Anneaux, qui prend plus d’ampleur que prévu : « Mon œuvre a échappé à tout contrôle et j’ai produit un monstre », écrit-il à son éditeur. La publication commence en 1954, ce sera un succès de librairie. Mais Tolkien, obnubilé par la cohérence de ses écrits et les retravaillant sans cesse, voue par là son œuvre à l’inachèvement.

Les écrits de Tolkien dépassent les œuvres déjà citées, comme l’atteste la variété du fonds disponible. En effet, Tolkien a également théorisé sur cet univers imaginaire que l’on retrouve dans le conte de fées et la fantasy, et qui n’est pas sans rappeler la littérature médiévale.

Littéraire, linguistique, musical, historique et philosophique, …, l’œuvre de Tolkien peut s’étudier sur de nombreux plans.

Fonds Tolkien en littérature anglaise (2e étage)

Généralités :

James, Edward (1947-….). Mendlesohn, Farah. The Cambridge companion to fantasy literature [Texte imprimé]   / edited by Edward James and Farah Mendlesohn.

823.009 JAM

Magazine littéraire [Texte imprimé]

P 159

Le n° 527 (janvier 2013) comporte un dossier « Tolkien : la fabrique d’un monde »

Œuvres :

Tolkien, John Ronald Reuel (1892-1973). Tolkien, Christopher. Laferrière, Christine. Les monstres et les critiques et autres essais [Texte imprimé]   / J. R. R. Tolkien; édition de Christopher Tolkien; traduit de l’anglais par Christine Laferrière.

GB 82 TOL 2

Tolkien, John Ronald Reuel (1892-1973). The fellowship of the ring : being the first part of the Lord of the Rings / by J.R.R. Tolkien.

GB 82 TOL 3 fel

Tolkien, John Ronald Reuel. The hobbit, : or there and back again / by J. R. R. Tolkien ; ill. by the author.

GB 82 TOL 3 hob

Tolkien, John Ronald Reuel (1892-1973). Tolkien, Christopher. Riot, Elen. Lauzon, Daniel. Ferré, Vincent (1974-….). Les lais du Beleriand [Texte imprimé]   / J. R. R. Tolkien; édition et avant-propos par Christopher Tolkien; traduit de l’anglais par Elen Riot (poèmes) et Daniel Lauzon (commentaires et notes); sous la direction de Vincent Ferré.

GB 82 TOL 3 lay

Tolkien, John Ronald Reuel (1892-1973). Raw, Stephen. The Lord of the rings / J. R. R. Tolkien; [with drawn maps by Stephen Raw].

GB 82 TOL 3 lor

Tolkien, John Ronald Reuel (1892-1973). The return of the king [Texte imprimé]   : being the third part of the Lord of the Rings / by J.R.R. Tolkien.

GB 82 TOL 3 ret

Tolkien, John Ronald Reuel (1892-1973). Tolkien, Christopher (1924-….). The Silmarillion [Texte imprimé]   / by J.R.R. Tolkien; edited by Christopher Tolkien.

GB 82 TOL 3 sil

Tolkien, John Ronald Reuel. Richelet, Annie. Ferrant de Bourg-aux-Bois = Smith of Wooton Major / J.R.R. Tolkien ; présentation, trad. et notes par Annie Richelet.

GB 82 TOL 3 smi

Tolkien, John Ronald Reuel (1892-1973). The two towers : being the second part of the Lord of the Rings / by J.R.R. Tolkien.

GB 82 TOL 3 two

Tolkien, John Ronald Reuel (1892-1973). Tolkien, Christopher. Unfinished tales of Númenor and Middle-earth / J.R.R. Tolkien; ed. with introd., comment., index and maps by Christopher Tolkien.

GB 82 TOL 3 unf

Ouvrages critiques :

Aknin, Laurent. J.R.R. Tolkien [Texte imprimé]   / Laurent Aknin.

GB 82 TOL 4 akn

Bonnal, Nicolas. Tolkien, les univers d’un magicien / Nicolas Bonnal.

GB 82 TOL 4 bon

Carruthers, Leo Martin (1949-….). Denard, Émilie. Delesalle, Clément. Tolkien et le Moyen Age [Texte imprimé]   / sous la direction de Leo Carruthers; avec la collaboration d’Emilie Denard et de Clément Delesalle.

GB 82 TOL 4 car

Jones, Leslie. J.R.R. Tolkien [Texte imprimé]   : a biography / Leslie Ellen Jones.

GB 82 TOL 4 jon

Kloczko, Edouard (1963-….). L’encyclopédie des elfes [Texte imprimé]   : d’après l’oeuvre de J.R.R. Tolkien / Edouard J. Kloczko.

GB 82 TOL 4 klo

Tolkien, John Ronald Reuel (1892-1973). Carpenter, Humphrey (1946-2005). Tolkien, Christopher. The letters of J.R.R. Tolkien / edited by Humphrey Carpenter; with the assistance of Christopher Tolkien.

GB 82 TOL 4 let

Ridoux, Charles. Tolkien [Texte imprimé]   : le chant du monde / Charles Ridoux.

GB 82 TOL 4 rid

Chance, Jane (1945-….). Tolkien and the invention of myth [Texte imprimé]   : a reader / edited by Jane Chance.

GB 82 TOL 4 tol

Galadriel. shyangell. CC : BY-NC-SA. Source : deviantart.

Galadriel. shyangell. CC : BY-NC-SA. Source : deviantart.

Zoom sur les Elfes

Si vous souhaitez en apprendre davantage sur les us et coutumes de la population elfique, rendez-vous à la cote GB 82 TOL 4 klo. L’Encyclopédie des Elfes, par l’universitaire et spécialiste de la question Edouard Kloczko, répondra à vos questions, aussi bien sur l’histoire et les origines des clans elfiques, que sur leurs écritures. Y figure en outre un thesaurus de vocabulaire, des tableaux de conjugaison, et un lexique d’expressions, à l’image de « I. weg na an fofrin (= l’homme est une créature stupide) », ou « Ni-hepsinë nímo tanco i Orquolin (= C’est bien moi qui ai solidement attaché les Orques) ».