Archive

Archives pour 11/2013

Les 100 ans de la Police Judiciaire

La Police Judiciaire de Paris fête ses 100 ans cette année !

En point d’orgue de cette année anniversaire, une exposition incontournable se tient à Paris depuis le 9 novembre 2013 sur le Champ de Mars (Plateau Joffre, devant l’Ecole Militaire), sous le parrainage de Jean-Paul Belmondo.

Avec une scénographie immersive de plus de 2 000 m2, l’exposition est répartie en 4 dimensions :

L’approche historique constitue le point de départ de votre parcours afin que vous puissiez mettre en perspective les racines d’une organisation qui n’a cessé d’évoluer et de s’adapter au fil du siècle. De Landru à Guy Georges, en passant par Violette Nozière et la bande du 93 rue Lauriston, c’est tout un siècle de grandes affaires criminelles célèbres qui se dévoile à vous, dans un décor de salle d’archivage composée de grands linéaires de stockage. Soyez curieux et découvrez la joie de manipuler le décor par un jeu d’étagères et de tiroirs où sont présentées quelques pièces des différentes affaires !

orfevresPhoto : P.B

La deuxième dimension de l’exposition vous transporte au cœur même de l’organisation, dans un couloir présentant 28 portes, celles des 28 bureaux des différentes brigades. Là encore, soyez curieux et osez regarder à travers l’œilleton de chaque brigade !

A présent vous voilà incollables et il ne vous reste plus qu’à mener l’enquête : à vous l’investigation, cœur du métier de la Police Judiciaire de Paris, qui est appréhendée à travers un espace jouant sur l’interactivité et retraçant tout le processus de l’enquête, depuis l’observation d’une scène de crime, jusqu’à l’exploitation des données collectées, en passant par la mobilisation de tous les experts et professionnels investis dans une procédure. Cette zone ludique et pédagogique appuyée sur des outils multimédia, occupe une place majeure dans l’exposition.

P1160701Photo : P.B

Une fois votre enquête rondement menée, il ne vous reste plus qu’à aller vous poser dans l’espace dédiée à « la création artistique autour de la thématique judiciaire », elle rend hommage aux auteurs de tous bords qui ont façonné l’image de la PJ et celle de Paris au fil des époques. Ce volet culturel fait renaître, à travers des créations originales, des chefs d’œuvre du cinéma ou de la littérature et, avec eux, de nombreuses figures emblématiques.

L’événement est aussi l’occasion de rencontres avec les professionnels de la PJ et des personnalités passionnées et passionnantes qui partagent leur expérience via un programme de conférences.

Une exposition à voir absolument !

Dépêchez-vous le 8 décembre l’exposition referme ses dossiers …

P1160709Photo : P.B

Au Champ de Mars, Place Joffre – Devant l’Ecole Militaire
Paris 7ème – M° Ligne 8 – station Ecole Militaire

http://www.100anspjparis.com/

Petite Bibliographie du fonds Serpente – Force de l’ordre :

Willemin, Véronique : La Mondaine : histoire et archives de la Police des Mœurs.
Paris : Hoëbeke, DL 2009
Côte : 363.4 WIL

Berlière, Jean-Marc – Fichés ? : Photographie et identification 1850-1960
Paris : Perrin : Archives Nationales, DL 2011
Cote : 363.24 BER

Fuligni, Bruno – Dans les secrets de la police : quatre siècles d’histoire, de crimes et de faits divers dans les archives de la Préfecture de police.
Paris : L’Iconoclaste, DL 2008
Cote : 363.2 sec

Ilsen About – L’enquête judiciaire en Europe au XIXe siècle : acteurs, imaginaires, pratiques
Paris : Creaphis, impr. 2007
Cote : 363.25 enq

Michel Aubouin – Histoire et dictionnaire de la police.
Paris: R. Laffont, impr. 2005
Cote : 363.2 his

P1160714Photo : P.B

Categories: Actualités, Non classé Tags:

Le salon du livre et de la presse jeunesse (27/11 – 2/12)

Nouvelle image

 

Comme chaque année, les médiathèques de l’ESPE font, auprès de leur public, la promotion du salon du livre et de la presse jeunesse (http://www.salon-livre-presse-jeunesse.net) qui se tient à Montreuil du 27 novembre au 2 décembre 2013. Des présentations de livres sont mises en place sur les sites de Molitor et Batignolles et les bibliothécaires acquièrent systématiquement les documents récompensés par les prix remis à l’occasion du salon : les « pépites » de la littérature jeunesse.

 

Cette année, ce sont les héros et héroïnes de la littérature jeunesse qui prennent d’assaut le vingt-neuvième « SuperSalon » de Montreuil : Marjane, Fifi Brindacier ou Coraline seront au centre d’une exposition et de nombreuses conférences.

Pourquoi les héros tiennent-ils tant de place dans notre espace culturel ? Michel Galvin, peintre et illustrateur, et Agnès Desarthe, écrivain, répondront à cette délicate question, en proposant leurs perceptions en images et en vidéos aux visiteurs de l’exposition.

 

Le salon de Montreuil est un grand rendez-vous pour l’ensemble des médiateurs du livre : ceux qui les créent aussi bien que ceux qui vont les proposer aux enfants, comme les bibliothécaires, les professionnels de l’enfance ou les professeurs des écoles.

Parcourir le salon permet d’avoir une vision complète de la littérature jeunesse dans tous ses genres (albums, contes, romans, mais aussi bande-dessinée, documentaires ou presse). Vous pourrez y feuilleter les livres proposés sur les stands des 180 éditeurs présents, rencontrer les auteurs, participer à des conférences ou encore visiter les expositions.

 

Les étudiants – comme les enseignants et les professionnels du livre – peuvent obtenir une accréditation professionnelle permettant un libre accès au salon sur toute sa durée. Pour ce faire, il suffit de s’inscrire sur le site de l’évènement (http://www.salon-livre-presse-jeunesse.net/acces-pro-indiv/). De même, les enseignants peuvent venir avec leur classe en s’inscrivant à l’avance, afin de permettre aux élèves de participer aux activités très variées proposées aux scolaires.

Categories: Actualités Tags: , ,

L’art khmer à l’honneur

Une très belle exposition vient de démarrer au Musée national des arts asiatiques Guimet :  « Angkor, naissance d’un mythe. Louis Delaporte et le Cambodge ».

Louis Delaporte (1842-1925), d’abord marin, consacra sa vie à la redécouverte de l’art khmer et notamment du site archéologique d’Angkor. L’exposition présente nombre de ses gravures, aquarelles, ainsi-que des moulages monumentaux.

L’élaboration de la représentation d’Angkor dans l’imaginaire occidental est également traité, par le biais de maquettes, comme celle, impressionnante, de l’exposition coloniale internationale de 1931 sur le site du bois de Vincennes, qui garde encore certains vestiges de celle-ci.

97701-exposition-angkor-au-musee-guimet

Le catalogue de l’exposition sera bientôt disponible à la bibliothèque Michelet ! Bonne lecture !

 

Le folklore bulgare à Malesherbes

By Donald Judge (Flickr: Young dancers, Pirin, Bulgaria, June 2006) [CC-BY-2.0 (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0)], via Wikimedia Commons

Venez à la Bibliothèque Malesherbes découvrir toute la richesse du folklore bulgare. En effet, nous possédons dans nos fonds de nombreux ouvrages d’ethnologie concernant les traditions et les coutumes de Bulgarie. Vous trouverez notamment de magnifiques ouvrages illustrés sur les costumes, les fêtes, les danses et les chants traditionnels.

Par Nenko Lazarov [CC-BY-2.5 (http://creativecommons.org/licenses/by/2.5) ou CC-BY-2.5 (http://creativecommons.org/licenses/by/2.5)], via Wikimedia Commons

Nous vous rappelons que le fonds bulgare de la bibliothèque dispose également de livres sur la langue (manuels, grammaires), la littérature et l’histoire de la Bulgarie, en bulgare, en anglais, mais aussi en français pour les non-bulgarophones.

 

Par Иван Иванов (Travail personnel) [CC-BY-SA-3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0) ou GFDL (http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html)], via Wikimedia Commons

 

Vassia Atanassova – Spiritia [GFDL (http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html) ou CC-BY-SA-3.0-2.5-2.0-1.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)], via Wikimedia Commons

Quelques références bibliographiques :

Naslednikova, Venera : Istoriâ na b »lgarskiâ kostûm cote QBUBL 48

Bulgarian Folk Costume cote QBUBL 85

The Intangible Cultural Heritage of Bulgaria cote BUBL 1317

 

 

Céline Pluquin,
Responsable des fonds polonais et «  balkaniques »
Categories: Question de fonds Tags:

Le GRIPIC

 

Celsa

Celsa

Les chercheurs participant à la vie scientifique du CELSA (universitaires et professionnels), sont réunis au sein du Gripic, Groupe de recherches interdisciplinaires sur les processus d’information et de communication.
Il se donne pour objet de comprendre le rôle structurant des processus communicationnels dans la société et d’analyser leurs dimensions sociales, sémiotiques et politiques.

Le GRIPIC organise des conférences publiques suivies d’un débat :

mercredi 20 novembre – 14h30

Sémir Badir : Sémiosis et médias

Sémir Badir est maître de recherches au FNRS (Fonds national de la recherche scientifique belge) au service Sciences du langage et Rhétorique de l’université de Liège.

Dernier ouvrage : Épistémologie sémiotique. La théorie du langage de Louis Hjelmslev, Paris, P.U.F., 2013

Categories: Accès ouvert Tags:

Semaine test sur la consultation des périodiques à Malesherbes

Pour la 3e année consécutive, une nouvelle  semaine test  est programmée à la bibliothèque Malesherbes autour de la consultation des périodiques.

Lors de cette période, les lecteurs seront invités à ne pas ranger les numéros des journaux, revues et magazines consultés, mais à les déposer sur des chariots réservés à cet usage dans la salle des périodiques.

Cette opération permet aux bibliothécaires de connaître les titres consultés en salle et de mieux cerner les usages et les besoins des lecteurs.

Ces semaines test ont notamment permis le développement de l’offre de titres d’actualités en langues étrangères (allemand, danois, italien, néerlandais, norvégien, polonais, suédois, tchèque, russe).

sallepériosJPG

Cette période test se déroulera du 18 au 23 novembre 2013.

Categories: Actualités Tags: ,

« L’Usage du monde » a 50 ans !

« La vertu d’un voyage, c’est de purger la vie avant de la garnir. »

doc-de-lusage-du-mondeL’Usage du monde, le récit de voyage de Nicolas Bouvier, illustré par le peintre Thierry Vernet, est paru en 1963. Ce livre relate le périple des deux artistes à bord d’une minuscule Fiat Topolino. Partant de Suisse, dont ils sont originaires, ils parcourent la Serbie, la Turquie, l’Iran, le Pakistan et l’Afghanistan. Tandis que Thierry Vernet réalise des aquarelles sur le vif, Nicolas Bouvier rédige un texte de souvenirs et d’impressions, relatant les petits riens, les agacements du baroudeur parfois, mais aussi les rencontres magiques faites tout au long du chemin.

C’est le récit d’un observateur aussi attentif qu’émerveillé qui s’égrène au fil des pages de L’Usage du monde. Ce voyage initiatique, qui tient du grand tour tel que le faisaient les jeunes gens dès le 18e siècle, dure près d’un an et demi. Pour le financer, les deux amis donnent des cours, organisent des conférences dans les lieux visités et envoient également des articles à la presse. Lorsqu’ils se séparent, suite au retour de Thierry Vernet en Suisse, Nicolas Bouvier continue seul à voyager et visite l’Asie. Nous avions évoqué sur le blog l’un de ces récits, Le Poisson-scorpion, entièrement écrit au Sri-Lanka.

L’Usage du monde, que beaucoup considèrent comme un sommet de la littérature de voyage, fête cette année les cinquante ans de sa parution. A cette occasion, un colloque international a eu lieu les 10 et 11 octobre 2013, à la BnF et au Quai Branly. Le programme donne un aperçu de la richesse des études consacrées à l’auteur suisse.

Dans les bibliothèques de Paris-Sorbonne, plusieurs œuvres de Nicolas Bouvier sont disponibles, notamment sur les sites Clignancourt et Malesherbes.

« Un voyage se passe de motifs. Il ne tarde pas à prouver qu’il se suffit à lui-même. On croit qu’on va faire un voyage, mais bientôt c’est le voyage qui vous fait, ou vous défait. »

La Renaissance et le rêve

C’est le titre d’une très belle exposition qui démarre au Musée du Luxembourg, à Paris, et qui dévoile les songes, les cauchemars parfois, des artistes de la Renaissance.

Les œuvres de Véronèse, Lotto, Bosch, Brueghel l’Ancien, jalonnent l’exposition qui traite notamment des visions des saints. Le rêve de Jacob et la représentation de la mystérieuse échelle descendant du ciel, le rêve de saint Jérôme, la tentation de saint Antoine, autant de rêves que l’exposition explique au promeneur, enrichissant son regard.

renaissance et le rêve

Le catalogue de l’exposition, largement documenté, sera bientôt disponible à la bibliothèque Michelet, où vous pourrez le consulter. L’exposition dure jusqu’à fin janvier 2014 et le jardin du Luxembourg est magnifique en ce moment:-)

Très bonne visite !

Le genre, nouveau thème de l’agrég, dans les fonds de Paris-Sorbonne

Adam et Ève, Pierre Paul Rubens (entre 1597 et 1600), Wikimedia Commons

Adam et Ève, Pierre Paul Rubens (entre 1597 et 1600), Wikimedia Commons

Ce n’est qu’à partir des années 1980 aux États-Unis et des années 1990 en Europe que les Gender Studies se sont consolidés comme un champ de recherche. Depuis lors on assiste à un foisonnement de travaux analysant le monde à travers le prisme du genre. De l’histoire des sexualités, aux inégalités hommes/femmes sur le marché du travail, en passant par les représentations du féminin et du masculin dans l’art et la littérature, les sujets de ces études sont multiples et témoignent de la diversité des recherches regroupées sous la bannière des « études sur le genre », ainsi que de la pluridisciplinarité de ce champ qui attire, entre autres, historiens, sociologues, politologues et théoriciens de l’art et des lettres.

En France aussi le nombre de recherches autour du genre ne cesse de croître, même si, ici, l’institutionnalisation de la discipline semble se faire de manière plus longue et difficile que dans les pays anglo-saxons[1]. Mais le processus est lancé et l’on voit bien que les chercheurs et les universités françaises s’approprient de plus en plus le concept en créant des départements, des équipes de recherche, des filières d’enseignement et des revues spécialisées sur le thème. Dans la sociologie française, l’interrogation sur ce qu’Isabelle Clair définit comme « la construction sociale de la différence hiérarchisée des sexes et/ou des sexualités »[2] est en train de devenir un sujet à part entière. La meilleure preuve en est que la « sociologie du genre » vient de faire son entrée dans le programme de l’agrégation en sciences économiques et sociales 2014.

Dans la bibliographie officielle sur le thème diffusée par le ministère de l’éducation nationale en janvier 2013, figurent 44 ouvrages. Les fonds des bibliothèques de Paris-Sorbonne, notamment ceux de Clignancourt et de Serpente, en détiennent 35, tous répertoriés dans la liste ci-dessous. Donc si vous préparez le concours ou si seulement ce domaine en pleine expansion suscite votre curiosité, n’hésitez pas à venir nous voir. Pour chaque référence de la liste, nous avons ajouté le nom de la bibliothèque où se trouve l’ouvrage, ainsi que la cote qui vous permettra de le localiser en rayon. Bonnes lectures !

 

1. Ayral, Sylvie. La fabrique des garçons : sanctions et genre au collège. Paris : Presses universitaires de France, 2011.

Clignancourt/ Serpente: 371 AYR

2. Baudelot, Christian. Allez les filles ! Paris : Ed. du Seuil, 1992.

Malesherbes : G-5472 (à demander au personnel de la bibliothèque)

Clignancourt : 371.822 BAU

3. Bereni, Laure. Introduction aux études sur le genre, 2e édition revue et augmentée. Bruxelles : De Boeck, 2012

Clignancourt : 305.3 int

4. Bourdieu, Pierre. La domination masculine. Paris : Seuil, 1998.

Clignancourt : 301.092 BOU 3 dom/ Malesherbes : 316 BOU/ Serpente : 305.3 BOU

5. Butler, Judith. Défaire le genre, traduit de l’anglais (États-Unis) par Maxime Cervulle, Paris : Éd. Amsterdam, 2012.

Clignancourt : 305.3 BUT

6. Butler, Judith. Trouble dans le genre : le féminisme et la subversion de l’identité, traduit de l’anglais (États-Unis) par Cynthia Kraus. Paris : la Découverte, 2006.

Serpente/ Clignancourt : 305.4 BUT

7. Chabaud-Rychter, Danielle. Sous les sciences sociales, le genre : relectures critiques, de Max Weber à Bruno Latour. Paris : la Découverte, 2010.

Serpente/ Clignancourt/ Celsa: 305.3 sou

8. Clair, Isabelle. Sociologie du genre. Paris : A. Colin, 2012.

Clignancourt/Serpente : 305.3 CLA

9. Delphy, Christine. Penser le genre. Paris : Éd. Syllepse, 2008

Clignancourt : 305.3 DEL

10. Falquet J., Hirata H. et Kergoat D. Le sexe de la mondialisation : genre, classe, race et nouvelle division du travail. Paris : Presses de Sciences Po, 2010.

Clignancourt : 305.4 FAL/ Malesherbes : G-13838 (à demander au personnel de la bibliothèque)

11. Ferrand, Michèle. Féminin Masculin. Paris : La Découverte, 2011

Clignancourt : 305.3 FER/ Serpente : 305.420 944 FER/ Bibliothèque électronique :

http://scd-ezproxy.paris-sorbonne.fr:2048/login?url=http://www.cairn.info/feminin-masculin–9782707131690.htm

12. Gélard M.-L. et Anstett E. Les objets ont-ils un genre ? : culture matérielle et production sociale des identités sexuées. Paris : A. Colin, 2012.

Serpente : 305.3 ANS

13. Guichard-Claudic Y., Kergoat D. et Vilbrod A. (dir.) L’inversion du genre : quand les métiers masculins se conjuguent au féminin… et réciproquement. Rennes : Presses Universitaires de Rennes, 2008.

Clignancourt/Serpente : 305.3 inv

14. Guionnet, C. et Neveu E. Féminins / Masculins : sociologie du genre. Paris : A. Colin, impr. 2004.

Clignancourt et Serpente: 305.3 GUI/ Malesherbes : 300 GUI

15. Goffman, Erving. L’arrangement des sexes ; traduit de l’anglais (États-Unis) par Hervé Maury. Paris : La Dispute, 2002.

Clignancourt : 305.3 GOF/ Celsa : 305 GOF

16. Héritier, Françoise. Masculin-féminin. La pensée de la différence. Paris : O. Jacob, 1996.

Clignancourt : 305.3 HER/ Celsa : A.3269/1 (à demander au personnel de la bibliothèque)

17. Hirata H., Laborie F., Le Doaré H. et Senotier D. (dir.). Dictionnaire critique du féminisme. Paris : Presses universitaires de France, 2000.

Clignancourt : 305.4 dic/ Serpente : 305.403 dic

18. Hurtig, M.-C., Kail M. et Rouch H. (dir), Sexe et genre : de la hiérarchie entre les sexes, Paris : CNRS éditions, 2002.

Serpente : 305.3 sex

19. Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE), Femmes et hommes : regards sur la parité, Paris : INSEE, coll. « références », 2012.

Clignancourt : 305.3 fem

20. Kergoat, Danièle. Se battre, disent-elles… Paris : La Dispute, 2012.

Clignancourt/ Celsa : 305.4 KER

21. Huppert-Laufer, Jacqueline. Le travail du genre : les sciences sociales du travail à l’épreuve des différences de sexe. Paris : La Découverte, 2003.

Serpente : 306.36 LAU

22. Laufer J., Marry C. et Maruani M. (dir.), Masculin-féminin : questions pour les sciences de l’homme. Paris : Presses universitaires de France, 2001.

Clignancourt/ Serpente : 305.3 mas

23. Laqueur, Thomas Walter. La fabrique du sexe : essai sur le corps et le genre en Occident ; traduit de l’anglais par Michel Gautier. Paris : Gallimard, 1992.

Clignancourt : ouvrage en traitement/ Malesherbes : G-5532 (à demander au personnel de la bibliothèque)

24. Lucas, Barbara. Les nouvelles frontières du genre : la division public/privé en question. Paris : l’Harmattan, 2010.

Serpente : 305.3 nou

25. Méda D.et Périvier H, Le deuxième âge de l’émancipation : la société, les femmes et l’emploi. Paris : Seuil, 2007.

Serpente : 305.4 MED

26. Maruani, Margaret (dir.). Femmes, genre et sociétés : l’état des savoirs. Paris : La Découverte, 2005.

Celsa : 305 FEM/ Clignancourt : 305.488 41 fem/ Serpente : 305.42 fem

27. Maruani, Margaret. Travail et emploi des femmes. 4ème édition. Paris : la Découverte, 2011.

Clignancourt : 306.36 MAR/ Malesherbes : 331 MAR/ Celsa : 305 MAR/ Serpente : 331.4 MAR/ Bibliothèque électronique : http://scd-ezproxy.paris-sorbonne.fr:2048/login?url=http://www.cairn.info/travail-et-emploi-des-femmes–9782707167804.htm

28. Maruani, Margaret. Les nouvelles frontières de l’inégalité : hommes et femmes sur le marché du travail. Paris : la Découverte, 1998

Serpente : 303.360 94 MAR (à demander au personnel de la bibliothèque)

29. Mennesson, Christine. Etre une femme dans le monde des hommes : socialisation sportive et construction du genre. Paris : L’Harmattan, 2005.

Serpente : 305.3 MEN

30. Milewski F. et Périvier H., Les discriminations entre les femmes et les hommes. Paris : Presses de Sciences Po, 2011.

Celsa : 305 DIS/ Clignancourt : 305.3 MIL/ Malesherbes : G-13727 (à demander au personnel de la bibliothèque)

31. Muller, Pierre (dir.). Genre et action publique : la frontière public-privé en questions. Paris : l’Harmattan, 2009.

Serpente : 305.3 MUL

32. Moreau, Marie-Pierre. Les enseignants et le genre : les inégalités hommes-femmes dans l’enseignement du second degré en France et en Angleterre. Paris : Presses universitaires de France, 2011.

Clignancourt : 371.1 MOR

33. Sénac-Slawinski, Réjane. L’ordre sexué : la perception des inégalités femmes-hommes. Paris : Presses universitaires de France, 2007.

Clignancourt/ Serpente : 305.3 SEN

34. Touraine, Alain. Le monde des femmes. Paris: Fayard, 2006.

Clignancourt/ Serpente : 305.4 TOU

35. Tronto, Joan C., Un monde vulnérable : pour une politique du « care » ; traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Hervé Maury. Paris : La Découverte, 2009.

Serpente : 305.3 TRO

 


[1] Laure Bereni, Introduction aux gender studies : manuel des études sur le genre, Bruxelles, De Boeck, 2008.

[2] Isabelle Clair, Sociologie du genre. Paris, Armand Colin, 2012.

 

La Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne est de retour!

logo_bis1La Bibliothèque Interuniversitaire de la Sorbonne (BIS) ouvrira à nouveau sur le bâtiment de la Sorbonne, le vendredi 15 novembre 2013, après trois ans de travaux. Tous les étudiants de Paris Sorbonne à partir du niveau L3 pourront s’y inscrire afin de profiter de l’un des fonds les plus importants de France en lettres et sciences humaines.

Pour votre grand plaisir, sachez aussi que tous les locaux ont été rénovés, soit  11 000 m2 environ, selon un projet de refonte globale de la bibliothèque qui vise à l’adapter aux nouvelles exigences de ce début de XXIe siècle et qui comprend, entre autres, la mise en sécurité et en valeur du bâtiment historique, la reformulation des modalités d’accès aux documents, la modernisation de l’accueil du public et l’élargissement des services proposés aux lecteurs, notamment en ce qui concerne la bibliothèque en ligne.

carte-bis

La nouvelle carte de lecteur

Il convient à ce sujet de vous rappeler que les ressources électroniques de la BIS sont accessibles à distance – pour y accéder il vous faudra votre carte de lecteur mise à jour pour l’année universitaire 2013-2014.

Et pour célébrer toutes ces bonnes nouvelles, la bibliothèque organise au mois de novembre des soirées thématiques : « Regards d’écrivains sur la bibliothèque de la Sorbonne » et « La Sorbonne et ses bibliothèques: perspective historique ». Inscriptions obligatoires.

Pour en savoir plus :

Issartel, Pascale, « La bibliothèque de la Sorbonne », BBF, 2013, n° 3, p. 69-76
[en ligne] <http://bbf.enssib.fr/> Consulté le 31 octobre 2013

Le blog de la BIS

Le site de la BIS