Accueil > Actualités, Nouvelles acquisitions > DVD du cinéaste italien Ettore Scola à la bibliothèque Malesherbes

DVD du cinéaste italien Ettore Scola à la bibliothèque Malesherbes

A l’occasion de la disparition d’Ettore Scola le 19 janvier dernier, retrouvez cinq de ses films à la bibliothèque Malesherbes :

«Parlons femmes», film à sketches comme c’était la mode en Italie dans les années 60, «Nous nous sommes tant aimés», vaste fresque de la société italienne, «Affreux, sales et méchants», chronique satirique, «La Famille» portrait d’une famille bourgeoise italienne, et enfin «Le bal» réalisé en 1983.

Ettore Scola

© www.cinexpression.fr

Né en 1931 à Trévico  en Italie, Ettore Scola débuta sa carrière en tant que dessinateur et rédacteur d’un journal satirique « Marc’Aurélio » (l’équivalent du «Canard enchaîné»). Il entame sa carrière cinématographique en 1952 comme scénariste : il écrit notamment pour l’immense acteur de l’époque Toto, et collabore au script du «Fanfaron» de Dino Risi.

Il y trouve ainsi son style satirique présent dans la plupart de ses films, chroniques socio-historiques teintées d’humour, de tristesse et de tendresse. Les films d’Ettore Scola sont également inscrits dans la réalité historique de l’époque à l’instar du néo-réalisme, courant cinématographique italien débutant à la fin de la seconde guerre et ayant pour objet la quotidienneté de la vie des italiens.

Il va tourner avec les plus grands acteurs :

Il réalise son premier long métrage : «Parlons femme» avec Vittorio Gasmann en 1964 avant de connaitre son premier grand succès international  en 1974 avec «Nous nous sommes tant aimés» qui retrace le parcours de trois amis (Vittorio Gassman, Stefano Satta Flores et Nino Manfredi ).

Dans «Affreux, sales et méchants», il revient au grotesque avec comme acteur principal Nino Manfredi. Ce film remporta le prix de la mise en scène à Cannes en 1976.

Il réalise son film le plus connu «Une journée particulière» (1977) qui relate la rencontre d’un intellectuel  homosexuel (Marcello Mastroiani) et d’une femme au foyer romaine (Sophia Loren) sur fond historique de fascisme mussolinien.

Les années 80 confirment son statut de réalisateur à succès. Il réalise «Le bal» en France en 1983, film sans paroles qui met en scène des couples évoluant sur une piste de danse. Ce film fut un très grand succès en France avec plus d’un million d’entrées.

Ainsi Ettore Scola est-il  considéré comme un des grands maitres de la comédie italienne.

Il vous est possible d’emprunter ces DVD à la bibliothèque Malesherbes:

Affreux, sales et méchants cote DVDM-167
Le Bal  cote DVDM-289
La famille cote DVDM-444
Nous nous sommes tant aimés  cote DVDM-24
Parlons femmes cote DVDM-120

 

Luc Ajchenbaum

  1. Pas encore de commentaire
  1. Pas encore de trackbacks