Archive

Archives de l'auteur

Exposition d’Amèlia Riera au Centre d’Études Catalanes

Exposition d’Amèlia Riera – A poc a poc

Du 10 mars au 6 avril 2011 au Centre d’Études Catalanes

Amélia Riera est une femme peintre espagnole, elle est l’une des artistes féminines les plus représentatives de l’art catalan de la deuxième moitié de ce siècle. On la considère comme l’une des pionnières de « l’Informalisme catalan ».

Amelia Riera a été la seule artiste féminine sélectionnée dans la grande exposition « Informalisme La Cata », réalisée dans le Centre d’Art Santa Monica de Barcelone en 1990 et organisée par la Generalitat de Catalunya.

 

A poc a poc a été exposée du 16 septembre au 11 décembre 2010 à l’Espace Volart 2 de la Fondation Vila Casas. L’exposition se compose d’une quinzaine d’œuvres représentatives de la trajectoire de l’artiste depuis les années soixante jusqu’à nos jours.

Vous pouvez maintenant découvrir cette exposition au Centre d’Etudes Catalanes.

9, rue Sainte-Croix-de-la-Bretonnerie, 75004 Paris.

Tél. 01.42.77.65.69.

Fax 01.42.74.12.70.

centre.etudes-catalanes@paris-sorbonne.fr

Pour en savoir plus sur Amèlia Riera

Le catalogue d’exposition : Amèlia Riera [Texte imprimé] : [Exposició] Daul al Set, galeria d’art : inauguració : dimecres, dia 11 de gener del 1978  à la bibliothèque  du Centre d’Etudes Catalanes.

Retrouvez cet événement sur la page facebook de l’université Paris-Sorbonne

Categories: Actualités Tags: ,

En passant au 31 rue Gay-Lussac …

Nouvellement sur nos rayonnages, un ouvrage sur la tauromachie, « Des sauvages en Occident » de Frédéric Saumade.


Dans la corrida classique, d’origine andalouse, le taureau est mis à mort.

Dans la course camarguaise, les règles proscrivent son exécution ; il est traité comme un héros qui porte les valeurs de la collectivité.

Si le thème vous intéresse, el Colegio de España organise à la Cité Internationale Universitaire (7E boulevard Jourdan, 75014 Paris) une conférence, « Faut-il interdire les corridas de tauros », le jeudi 4 novembre 2010 à 20.00.

En effet, en juillet dernier, le Parlement de Catalogne a approuvé une initiative législative populaire présentée par plus de 100 000 citoyens catalans afin d’interdire les corridas en Catalogne.

Le débat au Parlement a dépassé le simple débat entre « taurinos » et « abolitionnistes » car il a posé la question de la reconnaissance des droits de l’animal.

Pour en savoir plus sur la tauromachie :

Des taureaux et des hommes [Texte imprimé] : tauromachie et société dans le monde ibérique et ibéro-américain : actes du colloque international, [Paris, Sorbonne, 18-20 février 1999] / [organisé dans le cadre de l’Équipe de recherche Mentalités et représentations dans le monde hispanique et hispano-américain de l’Université de Paris IV-Sorbonne] ; responsables de la publication, Annie Molinié-Bertrand, Jean-Paul Duviols, Araceli Guillaume-Alonso

Bibliothèques des Études Ibériques et Clignancourt.