Archive

Archives de l'auteur

Mais que font vos bibliothécaires…

…quand ils ne sont pas dans les salles de lecture ?

Vos bibliothécaires sont présents à tour de rôle dans la salle de lecture pour vous orienter, vous renseigner, enregistrer vos prêts et vos retours, vous inscrire, etc. Mais savez-vous quelles sont leurs missions lorsqu’ils quittent la salle pour rejoindre leurs bureaux ?

Petit tour d’horizon de ces activités que nous menons dans l’ombre.

Afin que vous ayez à votre disposition dans les bibliothèques, physiques et numériques, des livres, des manuels, des CDs, des DVDs, etc., les bibliothécaires commandent les documents dont vous avez besoin. Pour cela, ils établissent des veilles sur toutes les parutions liées à leurs domaines d’acquisition puis sélectionnent celles qui sont pertinentes pour les formations et les missions de recherche de l’université. Pour les ressources électroniques, et le multimédia en général, se pose également la question des modes d’accès et des droits relatifs à ces ressources que le bibliothécaire doit prendre en compte. Le tout en gérant un budget défini à l’avance.

Ensuite, comme il faut que vous puissiez savoir que ces ouvrages sont présents dans vos bibliothèques, les bibliothécaires rédigent une description des documents en respectant des normes précises. C’est cette opération qui vous permet de rechercher par titre, par auteur, par sujet…les documents qui vous intéressent à partir du catalogue de la bibliothèque. Cette description est détaillée et complexe. Par exemple, le bibliothécaire a dû utiliser cette écriture codifiée :

Interface professionnelle du SUDOC

Interface professionnelle du SUDOC

 

afin que vous ayez accès à cette vue dans votre catalogue :

Notice de document dans le catalogue du SCD Paris-Sorbonne

Notice de document dans le catalogue du SCD Paris-Sorbonne

Vitrine du hall de la Médiathèque Molitor

Vitrine du hall de la Médiathèque Molitor, par Marion Brunetti, CC BY-SA

Pour que les ouvrages physiques résistent aux multiples manipulations ou lorsqu’il faut les réparer, certains d’entre nous équipent (plastifier, relier, coter, mettre une puce…) et renforcent les ouvrages. Si vous avez envie d’en connaître un peu plus sur ces activités, cet article ainsi que celui-ci ou encore celui-là vont vous intéresser.

L’activité de rangement est également très prenante : un livre bien rangé c’est un livre que vous trouverez tout de suite.

Les bibliothécaires ont de nombreuses autres tâches : gérer les plannings, vous former en amphi ou en TD à l’utilisation des ressources électroniques, réaliser des expositions, mettre des documents en valeur sur les présentoirs…

Un bibliothécaire gère généralement plusieurs des missions présentées. Ainsi, même quand ils ne sont pas face à vous pour répondre à vos questions, ils œuvrent afin que vous puissiez trouver la documentation adéquate pour vos études et recherches.

Oh, j’allais oublier une activité importante de vos bibliothécaires : rédiger des articles pour vous sur le blog In-Quarto !

 

 

 

 

Pierre-Jules Hetzel, précurseur des éditions jeunesse

Pierre-Jules Hetzel

Source : Wikipédia

Il y a 200 ans, le 15 janvier 1814, naissait Pierre-Jules Hetzel qui fût un précurseur des éditions pour la jeunesse.

Fils d’un maître sellier et d’une sage femme, il mène de brillantes études mais choisit en 1835 de les interrompre et devient commis chez l’éditeur Paulin. Deux ans plus tard, il en est l’associé avant de fonder sa propre maison d’édition.

Tout au long de sa carrière, Pierre-Jules Hetzel éditera de nombreux contemporains devenus célèbres par la suite tels que Balzac, Hugo ou encore Zola à ses débuts, mais c’est avant tout pour avoir découvert et édité l’œuvre de Jules Verne qu’il est connu.

A côté de son métier d’éditeur, Hetzel manifeste ses opinions politiques en écrivant dans les journaux d’opposition notamment. Suite à la révolution de 1848, il se lance en politique et devient chef de cabinet de Lamartine au ministère des Affaires étrangères. Après le coup d’Etat du 2 décembre 1851, il doit partir en exil jusqu’en 1859. Cela ne l’empêchera toutefois pas de continuer ses activités, à la fois en tant qu’éditeur mais aussi écrivain, utilisant souvent le pseudonyme de PJ Stahl.

Le Magasin d'Education et de Récréation

Source : Gallica / Bibliothèque nationale de France

En 1864 Hetzel lance son grand projet éducatif sous la forme d’une revue bimensuelle intitulée « Le Magasin d’éducation et de récréation » en collaboration avec Jean Macé. L’objectif affiché de cette parution est de diffuser les connaissances de manière distrayante : « L’instructif doit se présenter sous une forme qui provoque l’intérêt ; sans cela, il rebute et dégoûte de l’instruction » écrit en effet Hetzel. A l’intérieur de ces ouvrages, les plus jeunes sont directement interpellés dans des textes et feuilletons sur les thèmes des sciences de la nature, sciences physiques et chimiques, histoire, géographie et sciences économiques. Jules Vallès, contemporain d’Hetzel, écrit dans le Progrès de Lyon « De toutes les tentatives faites depuis des années en France pour combler les lacunes laissées par le passé dans notre enseignement scientifique et littéraire, aucune n’a serré de plus près son but que la Bibliothèque d’Education et de Récréation que M. Hetzel est parvenu à créer, grâce au concours des meilleurs esprits, des plus illustres savants et des plus charmants écrivains de ce temps-ci ».

Frontispice du "Tour du Monde en 80 jours" aux éditions Hetzel

Source : Gallica / Bibliothèque nationale de France

Les œuvres de Jules Verne font l’objet d’une prépublication dans la revue avant d’être éditées en livres d’étrennes. Publiées sous forme de feuilletons, elles occupent à peu près la moitié de chaque numéro de la revue.

En matière de littérature jeunesse, on doit aussi à Hetzel l’édition de deux œuvres d’Alphonse Daudet : Les lettres de mon moulin et Le Petit Chose.

Pierre-Jules Hetzel meurt le 16 mars 1886. Sa maison d’édition, d’abord reprise par son fils, sera achetée par les éditions Hachette, la maison concurrente, en 1914.

Aujourd’hui, la bibliothèque municipale de Sèvres, où l’éditeur a vécu, conserve un fonds Hetzel dans lequel se trouve un grand nombre de livres qu’il a édités.

 

Pour en savoir plus :

  1. DELOBBE, Karine, 2002. Littérature jeunesse. Mouans-Sartoux, France : PEMF. Histoire d’un art. ISBN 2-84526-406-2. Médiathèque Batignolles, Salle de Lecture, 809.89 DEL / Médiathèque Molitor, Espace bleu, 809.89 DEL
  2. DUPONT-ESCARPIT, Denise, 2008. La littérature de jeunesse: itinéraires d’hier à aujourd’hui. Paris, France : Magnard, impr. 2008. ISBN 978-2-210-72001-5. Médiathèque Batignolles, Salle de Lecture, 809.89 ESC / Médiathèque Molitor, Espace bleu, 809.89 ESC
  3. CANH-GRUYER, France. « HETZEL JULES, dit P.-J. STAHL (1814-1886) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 mars 2014. URL : http://www.universalis-edu.com/encyclopedie/hetzel-jules-dit-p-j-stahl (Accès disponible dans les ressources électroniques de Paris Sorbonne)
  4. HETZEL, Pierre-Jules, SCHULER, Théophile, PANNEMAKER, Adolphe François, BARBANT, Charles et MAGNIER, Charles, 188X. Morale familière: contes, récits, souvenirs et conseils d’un père à ses enfants. Paris, France : J. Hetzel,. Bibliothèque d’éducation et de récréation, ISSN 2258-2215. Médiathèque Molitor, Réserve 2e étage / Cote ARES432