Archive

Articles taggués ‘littérature catalane’

Écrivains catalans : Ferran Torrent

  L’ouvrage de Ferran TorrentPenja els guants, Butxana est  au programme de l’option catalan de l’Agrégation externe d’espagnol, session  2012-2013. Une journée d’étude sur ce livre et le thème du  roman noir aura lieu à la Bibliothèque  d’études catalanes le 26 novembre à partir de 10h.   C’est l’occasion idéale pour  vous présenter cet auteur valencien.

Ferran Torrent i Lorca, né à Sedaví (Horta) en 1951, est l’un des auteurs les plus importants de la littérature policière en langue catalane grâce à des titres tels que No emprenyeu el comissari (1984), Penja els guants, Butxana (1985) et Un negre amb un saxo (1987). Parmi ses romans il faut souligner Gràcies per la propina qui reçoit le prestigieux prix du roman Sant Jordi en 1994 et Societat limitada (2002), avec lequel il gagne les prix Joan Crexells, Nacional dela Crítica et Crítica Serra d’Or. 

Avec un style qui transite du roman noir au roman réaliste, l’auteur crée, ouvrage après ouvrage, un monde où les personnages reflètent les côtés le plus sombres et corrompus des bas fonds de la ville de Valence de nos jours. Tout ceci narré avec un style très personnel, pimenté  d’expressions dialectales typiques des régions de l’Horta et de Valence, et des dialogues rapides et incisifs.

En tant que journaliste, Torrent est un habitué des médias, avec une présence constante dans des articles de presse, les critiques littéraires et les programmes radiophoniques. Quatre de ces romans ont été adaptés au cinéma.

Son œuvre a été traduite en allemand, en espagnol, en français et en italien.

Penja els guants, Butxana est disponible à la BEC à la cote 853 (3) TOR ainsi que sa traduction en français à la cote 853 (13) TOR. Concernant le  thème du roman policier catalan vous pouvez consulter ces deux ouvrages : Catalana i criminal : la novel·la  detectivesca del segle XX  (80 PIQ) et Pot semblar un accident  (80 « 1999/2010″ BEN).  N’hésitez pas à consulter notre catalogue pour avoir les références des autres ouvrages de Ferran Torrent.

Écrivains catalans : Emili Teixidor

Emili Texidor
(22/12/1933-19/06/2012).
Source : http://www.lavanguardia.com

Le 19 juin dernier disparaissait à l’âge de 78 ans l’écrivain Emili Teixidor, l’une des figures les plus remarquables de la littérature catalane contemporaine, qui a acquis durant ces deux dernières années une grande popularité grâce au succès national et international du film « Pa negre » (« Pain noir ») d’Agustí Villaronga, adaptation de son roman homonyme.

Né en 1933, Teixidor, également pédagogue et journaliste [1], a publié plus d’une trentaine d’ouvrages. Il commence sa carrière d’écrivain avec des productions pour la jeunesse [2] dont El soldat plantat (1967), L’ocell de foc (1972), Cor de roure (Prix de la Critique Serra d’Or [3] 1995), L’amiga més amiga de la formiga Piga (1996, Prix national de littérature infantile 1997), etc.

Sa production littéraire pour adultes, toujours localisée dans la région d’Osana, est centrée sur les tensions sociales de l’histoire récente, en particulier de la Guerre civile espagnole et de l’après-guerre. Après le recueil de nouvelles Sic transit Gloria Swanson (Prix de la Critique Serra d’Or 1979), il publie les romans Retrat d’un assassí d’ocells (1988), El Llibre de les Mosques (2000, Prix Sant Jordi 2009), Pa negre (2003, Prix Crexells 2003, Prix La Lletra d’Or 2004, Prix Maria Àngels Anglada 2004 et Prix national de littérature 2004), Laura Sants (2006) et Els convidats (2010).

Emili Teixidor a également collaboré et écrit des scénarios pour la télévision, la radio et le cinéma. En 1992 il reçoit la Croix de Sant Jordi et en 2012 le titre de Docteur Honoris causa par l’Université de Vic.

Sont disponibles à la Bibliothèque d’études catalanes :

- Frederic, Frederic, Frederic / Emili Teixidor ; pròleg de Ignasi Riera. Barcelona : Ed. Lumen, 1982. [cote 853 (3) TEI]
Retrat d’un assassí d’ocells / Emili Teixidor. Barcelona : Ed. Proa, 1988. [cote 853 (3) TEI]
Les contraportades d’el Matí de Catalunya Ràdio / Emili Teixidor. Barcelona : Ed. La Magrana, 1996. [cote 852 (3) TEI]
Amics de mort / Emili Teixidor. 6e éd.. Barcelona : Cruïlla, 2005. [cote 853 (3) TEI]
Pa negre / Emili Teixidor. Barcelona : Ed. Columna, 2004. [cote 853 (3) TEI]
- Laura Sants / Emili Teixidor. Barcelona : Columna, 2006.  [cote 853 (3) TEI]
El llibre de les mosques : el misteri d’uns papers que incomoden el Vaticà / Emili Teixidor. Barcelona : Proa, 2010. [cote 853 (3) TEI]
Els convidats / Emili Teixidor. Barcelona : Columna, 2010. [cote 853 (3) TEI]
- Pa negre/ Agustí Villaronga, réal. ; Emili Teixidor, aut. ; Francesc Colomer, Marina Comas, Nora Navas…[et al.], act.. Barcelona : Massa d’Or [prod.], DL 2010. [cote DVD CIN PA]

—–

[1] Notamment pour le quotidien Avui et son supplément hebdomadaire Presència, consultables à la BEC

[2] La plupart des ouvrages (jeunesse et adultes) d’Emili Teixidor a été traduite par lui-même en espagnol.

[3] Serra d’or : revue consultable à la BEC

Que lire à la BEC? Nos lecteurs vous conseillent

Afin de vous donner quelques pistes de lecture, la Bibliothèque d’études catalanes a questionné ses lecteurs sur leurs auteurs catalans préférés et sur les œuvres qu’ils ont appréciées.

De ce sondage se détachent les auteurs suivants : Mercè Rodoreda, Quim Monzó, Sergi Pàmies, Jesús Moncada, Joan F. Mira, Montserrat Roig, et bien d’autres…

Comme œuvres ont été citées, entre autres : Camí de Sirga (Jesús Moncada), La meitat de l’ànima (Carme Riera), Els temps de cireres (Montserrat Roig), La plaça del diamant (Mercè Rodoreda), etc.

Deux de nos lecteurs ont même bien voulu vous partager, avec plus de détails, leurs choix de lecture :

♥ Mes choix de lecture d’œuvres d’auteurs catalans sont guidés par trois critères : le style, le vocabulaire et l’histoire. A  mon sens, il faut absolument lire Jaume Cabré qui a un don particulier pour jouer avec le temps. Jo confesso, son dernier roman, en est l’exemple parfait. L’épaisseur de ce roman peut impressionner, mais on peut avoir une bonne idée de ce style en lisant L’ombra de l’eunuc ou Les veus del Pamano où le passé et le présent (et même le futur dans Jo confesso) se mêlent à souhait.

Mon deuxième choix va vers Jesús Moncada. Avec lui, à la richesse du vocabulaire s’ajoute l’intérêt historique et psychologique de ses descriptions, souvent empreintes d’un certain humour. Après Camí de sirga, il faut absolument lire El café de la granota ou Calavares atònites.

Dans un autre style, vif, souvent à multiples sens et pour le plaisir, lisez Quim Monzó ou Sergi Pàmies, auteurs de nouvelles-contes mêlant rêve, réalité et surréalisme. De même qu’il faut un verre d’eau sur la table du conférencier, il faut un Quim Monzó dans sa bibliothèque.

André P.

 ♥♥ Je recommande les œuvres de l’écrivaine Teresa Pàmies, décédée le 13 mars dernier. À mon avis, ses écrits sont un témoignage d’une grande valeur de l’histoire de la Catalogne au 20e siècle, à travers le regard d’une jeune fille engagée pour la liberté et la justice sociale. J’ai récemment lu Quan érem refugiats qui m’a éclairé sur le sujet de l’exil traité autrement que dans les livres d’histoire. Elle l’exprime par de petites anecdotes de personnages anonymes, pleines de sentiments sincères -le courage, la frustration, la solitude, l’espérance-, en définitive l’histoire d’une génération qui croyait en l’importance la force de la communauté pour affronter toutes les adversités. Avec un style spontané et direct, Teresa Pàmies nous plonge dans l’histoire et dans « son histoire ».

Silvia C.

Sont à votre disposition à la BEC des œuvres en langue originale, mais aussi de nombreuses traductions en langue française. N’hésitez pas à consulter notre catalogue et à nous rendre visite (la BEC est accessible à tous). Vous pouvez aussi en savoir plus sur la littérature catalane en consultant les sites Lletra (consultable en catalan, espagnol et anglais) et Escriptors.cat (site de l’Association des écrivains de langue catalane).

 

Écrivains catalans : Maria-Mercè Marçal

Le recueil de poèmes Bruixa de dol de Maria-Mercè Marçal est au programme de l’option catalan du concours externe de l’Agrégation 2012. Mais qui est donc cette écrivaine?

Maria-Mercè Marçal est née le 13 novembre 1952 à Barcelone mais passe son enfance à Ivars d’Urgell (Province de Lleida) qu’elle considère  comme sa ville d’origine.

Après l’obtention d’une bourse, elle fait ses études secondaires au lycée de Lleida où elle adopte le catalan comme langue littéraire. À l’Université de Barcelone, elle obtient une licence de philologie classique. Elle enseignera toute sa vie dans le secondaire comme professeur de langue et littérature catalanes.

À partir des années 70, elle milite activement contre le franquisme et est l’un des membres fondateurs, avec entre autres son mari le poète Ramon Pinyol Balash, de la maison d’édition Llibres del Mall qui publie surtout de la poésie. Elle est aussi militante féministe, surtout au niveau culturel (conférences, essais, traductions, etc.).

Elle se fait connaître en 1977 avec la publication de Cau de Llunes, œuvre qui remporte un prix de poésie (Premi Carles Riba, 1976). En 1979, elle publie Bruixa de dol qui est l’un des recueils de poésie catalane les plus vendus durant ces dernières années.

En 1980, elle met au monde son unique fille, Heura. Cinq ans plus tard, elle reçoit le prix López Picó pour La germana, l’estrangera. Ses nombreux poèmes ont été recueillis dans deux anthologies : Llengua abolida (1989), qui réunit sa production poétique de 1973 à 1988, et Desglaç (1977). Plusieurs de ses poèmes ont été adaptés en chansons par des interprètes tels que Maria del Mar Bonet, Marina Rossell, Ramon Muntaner, Celdoni Fonoll et Teresa Rebull.

Avec son premier et unique roman, La passió segons Renée Vivien, elle remporte six prix littéraires et se fait connaître en dehors des cercles de poésie. Elle se consacrera également à la traduction en catala n d’œuvres d’auteurs tels que Colette, Marguerite Yourcenar, Baudelaire, etc.

Maria-Mercè Marçal décède le 5 juillet 1998 d’un cancer à l’âge de 45 ans. Elle est enterrée à Ivars d’Urgell où une sculpture a été inaugurée le 28 novembre 1998 en sa mémoire.

 

Sont disponibles à la Bibliothèque d’études catalanes :

– Bruixa de dol (1977-1979). Ed. 62, 2008 [cote 86 (3) MAR]
Cau de llunes. Proa, 1977 [cote 86 (3) LOM 92]
Desglaç. Ed. 62, 1997 [cote 86 (3) MAR]
La passió segons Renée Vivien. Columna, 2007 [cote 853 (3) MAR]
Catorze poemes, catorze cançons : Maria-Mercè Marçal. Fundació Maria-Mercè Marçal, 2009 [cote CD 86 (3) MAR]
– ABELLÒ Montserrat et al. Homenatge a Maria-Mercè Marçal. Empúries, 1998 [cote 82 : 80 (3) HOM]
– etc.

Un dossier de presse sur l’auteure réalisé par le personnel de la BEC est consultable sur place.

Bibliothèque du Centre d’études catalanes
9 rue Sainte-Croix de la Bretonnerie
75004 Paris
Tél: 01.42.77.65.69
bibliotheque.etudes-catalanes@paris-sorbonne.fr

Rencontre avec l’écrivain Ponç Pons à la Bibliothèque d’études catalanes

Vendredi 17 juin à 18h30

Conférence de l’écrivain Ponç Pons à la Bibliothèque d’études catalanes

Après Carme Riera en 2010, le minorquin Ponç Pons a été désigné écrivain de l’année 2011 par le Gouvernement des Îles Baléares (Département de l’Éducation et de la Culture), nomination attribuée aux écrivains baléares reconnus par le public et par les professionnels, et traduits dans diverses langues.

Ponç Pons (Alaior, 1956), poète, narrateur et dramaturge, a une renommée internationale puisqu’il a été traduit dans plusieurs langues (castillan, français, anglais, italien, galicien, basque, portugais, allemand, chinois, hindi, etc.) dans de nombreuses anthologies. Il est l’auteur de recueils de poésie (Desert encès, On s’acaba el sender, Abissína, Pessoanes, Nura,… [disponibles à la BEC]), d’un recueil de narrations (Vora un balcó, sota un mar inaudible), de contes pour enfants , de romans (adultes et jeunesse) et d’une pièce de théâtre (Lokus [disponible à la BEC]).

Licencié en philologie hispanique et agrégé de langue et littérature catalanes, il exerce en tant que professeur à l’Instituto de educación secundaria (IES) Josep Miquel Guàrdia dans sa ville natale d’Alaior. Son œuvre poétique, pleine de références culturelles et de réflexions écolinguistiques, se distingue par l’usage du rythme et par la force des vers. Admirateur de Spinoza et de Thoreau, il vit en retrait du monde littéraire, partageant son temps entre l’enseignement, sa famille, sa passion pour la poésie et sa retraite dans une cabane à la campagne nommée « Sa Figuera Verda ». Il écrit à la main, la nuit, à la lueur de bougies…

Venez découvrir l’écrivain lors de cette soirée poétique (entrée gratuite dans la limite des places disponibles), ainsi que ses œuvres disponibles à la BEC.

Bibliothèque du Centre d’études catalanes
9 rue Sainte-Croix de la Bretonnerie
75004 Paris
Tél: 01.42.77.65.69
bibliotheque.etudes-catalanes@paris-sorbonne.fr

 

Carme Riera à la Bibliothèque d’études catalanes

Carme Riera (Palma de Majorque, 12/01/1948) est l’auteure du roman La meitat de l’ànima (La moitié de l’âme), œuvre au programme de l’agrégation 2011. Elle a publié plusieurs romans, recueils de narrations, études littéraires et a remporté de nombreux prix littéraires en Catalogne. Elle est enseignante à l’Université autonome de Barcelone.

Venez la rencontrer le Vendredi 13 mai 2011 à 18h à la Bibliothèque d’études catalanes.

Pour cette occasion, vous pourrez consulter et/ou emprunter les œuvres de et sur l’auteure disponibles à la bibliothèque ainsi qu’un dossier de presse réalisé par les bibliothécaires. Ils seront présentés sur une table avec des bibliographies sélectives jusqu’au 16 mai.

Bibliothèque du Centre d’études catalanes
9 rue Sainte-Croix de la Bretonnerie
75004 Paris
Tél: 01.42.77.65.69
bibliotheque.etudes-catalanes@paris-sorbonne.fr

 

Rencontre avec l’écrivain Jaume Cabré à la Bibliothèque d’études catalanes

Cycle La littérature catalane dans tous ses accents

Table ronde avec l’écrivain Jaume Cabré

le mercredi 4 mai 2011 à 18h30
Animée par les professeurs du Centre d’études catalanes, suivie d’une lecture

 

Jaume Cabré i Fabré (Barcelone, 1947)

Diplômé en philologie catalane par l’Université de Barcelone, enseignant agrégé dans le secondaire en disponibilité, il enseigne à l’Université de Lleida, où il est membre de la section philologique de l’Institut d’estudis catalans.

Pendant des années, il a concilié l’écriture avec l’enseignement. Plus tard, il a incorporé une nouvelle facette professionnelle, celle de scénariste (télévision et cinéma). Bien que dernièrement il se soit dédié presque exclusivement à l’écriture, il n’a pas su abandonner l’enseignement; en effet, il donne un cours d’écriture audiovisuelle à l’Université de Lleida.

Sa production littéraire est centrée sur le roman et le récit, mais il a aussi publié du théâtre et deux livres de réflexion sur l’écriture et la lecture. De même, il collabore avec la presse écrite, notamment avec le journal Avui.

Source : http://www.jaumecabre.cat/fr/index.php

 

Des oeuvres originales de l’auteur, des traductions ainsi que deux adaptations cinématographiques  sont disponibles à la Bibliothèque du CEC. A l’occasion de cette table ronde, elles seront disposées avec des bibliographies sélectives sur une table de présentation.

Bibliothèque du Centre d’études catalanes
9 rue Sainte-Croix de la Bretonnerie
75004 Paris
Tél: 01.42.77.65.69
bibliotheque.etudes-catalanes@paris-sorbonne.fr

 

Rencontre avec l’écrivain Vicenç Pagès Jorda à la Bibliothèque du Centre d’études catalanes

Cycle La littérature catalane dans tous ses accents

Table ronde avec l’écrivain Vicenç Pagès Jorda

le Vendredi 1er avril 2011 à 18h30
Animée par les professeurs du Centre d’études catalanes, suivie d’une lecture
(en collaboration avec l’Institut Ramon Llull)

 

Vicenç Pagès Jorda (Figueres, 1963) est l’un des écrivains catalans à succès du moment. Il est l’auteur d’une dizaine d’ouvrages (quatre romans, trois recueils de contes, trois essais), collaborateur dans diverses publications (anthologies, etc.), auteur de critiques dans des périodiques catalans (Avui, Presència, l’Avenç, etc.).

Il a remporté plusieurs prix littéraires tels que : La Biennale de Barcelone en 1989 dans la section littérature, le Premi Documenta en 1998 pour le receuil de contes En companyia de l’altre (Edicions 62), le Premi Sant Joan en 2003 pour le roman La felicitat no és completa (Edicions 62), le Premi Mercè Rodoreda en 2004 pour le recueil El poeta i altres contes (Proa) et enfin pour son dernier roman paru Els jugadors de whist (Empúries) il reçoit le Premi Crexells en 2010.

Quelques ouvrages de l’auteur sont disponibles à la Bibliothèque du CEC. A l’occasion de cette table ronde, ils seront disposés, ainsi que des bibliographies à emporter, sur une table d’exposition.

Bibliothèque du Centre d’études catalanes
9 rue Sainte-Croix de la Bretonnerie
75004 Paris
Tél: 01.42.77.65.69
bibliotheque.etudes-catalanes@paris-sorbonne.fr