Archive

Articles taggués ‘livre ancien’

Historiae de rebus Hispaniae

La bibliothèque Marcel-Bataillon se trouve depuis peu en possession d’un ouvrage ancien : La Historia General en tres tomos de Juan de Mariana dans une édition de 1733.

Né en 1536 à Talaverne, Juan de Mariana est un jésuite espagnol et un théoricien politique, resté célèbre pour sa monumentale Historia general de España. Elevé par les jésuites, il étudie à l’université d’Alcalá. Pour enseigner la théologie, il voyage en Europe, notamment en Italie et en France. Au Collège Romain où il est nommé à 25 ans, il est remarqué pour ses commentaires de Saint Thomas d’Aquin. Il revient ensuite en Espagne pour s’installer définitivement à Tolède où il mourra en 1624.

Outre son œuvre principale, Historia general de España, Juan de Mariana est aussi connu pour son traité anti-absolutiste « De Regis et Rege institutioni » (1598). Bien accueilli en Espagne mais jugé subversive en France, ce livre est brûlé en place publique à la suite de l’assassinat d’Henri IV.

« Historiae de rebus Hispaniae » a été publié à Tolède à partir de 1592. En 1605, Juan de Mariana augmente l’édition de dix livres, consacrés à l’accession au trône de Charles IX. Ensuite les auteurs de cette somme ont fait de nouveaux ajouts, jusqu’à l’accès au trône de Philippe IV en 1621.

Cet ouvrage, plébiscité par la critique de l’époque, a amené Juan de Mariana à en faire une traduction du latin en espagnol. Il reste une référence pour la rigueur de ses recherches historiques.

Photos :
– Juan de Mariana : domaine public. Source : wikimedia commons,
– Historia de España : bibliothèque Marcel-Bataillon.

La bibliothèque Marcel – Bataillon se trouve depuis peu, en possession d’un ouvrage ancien : La Historia General en tres tomos de Juan de Mariana dans une édition de 1733.

 

Né en 1536 à Talaverne, Juan de Mariana est un jésuite espagnol et un théoricien politique, resté célèbre pour sa monumentale Historia general de España. Elevé par les jésuites, il étudie à l’université d’Alcalá. Pour enseigner la théologie, il voyage en Europe, notamment en Italie et en France. Au Collège Romain où il est nommé à 25 ans, il est remarqué pour ses commentaires de Saint Thomas d’Aquin. Il revient ensuite en Espagne pour s’installer définitivement à Tolède où il mourra en 1624.

 

Outre son œuvre principale, Historia general de España, Juan de Mariana est aussi connu pour son traité anti-absolutiste « De Regis et Rege institutioni » (1598). Bien accueillie en Espagne mais jugée subversive en France, ce livre est brûlé en place publique à la suite de l’assassinat d’Henri IV.

 

« Historiae de rebus Hispaniae » a été publié à Tolède à partir de 1592. En 1605, Juan de Mariana augmente l’édition de dix livres, consacrés à l’accession au trône de Charles IX. Ensuite les auteurs de cette somme ont fait de nouveaux ajouts, jusqu’à l’accès au trône de Philippe IV en 1621.

 

Cet ouvrage, plébiscité par la critique de l’époque, a amené Juan de Mariana à en faire une traduction du latin en espagnol. Il reste une référence pour la rigueur de ses recherches historiques.