Archive

Articles taggués ‘marcel bataillon’

Cantigas de Santa Maria

es Cantigas de Santa Maria (milieu du XIIIe siècle-1284) sont des chants religieux de la littérature médiévale en galicien-portugais. Il s’agit d’un ensemble de 424 compositions en l’honneur de la Vierge Marie. Dix cantigas sont attribuées incontestablement au roi Alphonse X le sage.

S’appuyant sur les traditions musicales populaires et savantes des trois traditions (musulmane, juive et chrétienne) présentes à la cour d’Alfonse le Sage, les Cantigas de Santa Maria constituent une des plus vastes compilations de thèmes musicaux qui nous soit parvenue en provenance du XIIIe siècle.

Entre autre, sur les rayonnages de la bibliothèque Marcel Bataillon, un livre édité en 1922 : La musica de las Cantigas : estudio sobre su origen y naturaleza / por Julián Ribera. Cote : 11 b 360

Cet ouvrage comporte des reproductions de partitions médiévales et des partitions modernes (Il s’agit d’une réécriture moderne de la musique des cantigas).

Ecriture musicale médiévale        Ecriture musicale moderne

Disque conseillé : Cantigas de Santa Maria / Ensemble Alla francesca
Chants à la Vierge, Espagne 13e siècle. Enr 1999 / éd 2000 / Opus 111 OPS 30-308.
Disponible sur la base en ligne Naxos (accès depuis les postes de Paris Sorbonne et accès distant).

Illustrations :
-Lettrine, portées 1 (CC-BY-SA) et 2 (CC-BY-SA) et illustration d’un manuscrit de Cantigas de Santa Maria. Wikimedia commons.

En passant au 31 rue Gay-Lussac …

Nouvellement sur nos rayonnages, un ouvrage sur la tauromachie, « Des sauvages en Occident » de Frédéric Saumade.


Dans la corrida classique, d’origine andalouse, le taureau est mis à mort.

Dans la course camarguaise, les règles proscrivent son exécution ; il est traité comme un héros qui porte les valeurs de la collectivité.

Si le thème vous intéresse, el Colegio de España organise à la Cité Internationale Universitaire (7E boulevard Jourdan, 75014 Paris) une conférence, « Faut-il interdire les corridas de tauros », le jeudi 4 novembre 2010 à 20.00.

En effet, en juillet dernier, le Parlement de Catalogne a approuvé une initiative législative populaire présentée par plus de 100 000 citoyens catalans afin d’interdire les corridas en Catalogne.

Le débat au Parlement a dépassé le simple débat entre « taurinos » et « abolitionnistes » car il a posé la question de la reconnaissance des droits de l’animal.

Pour en savoir plus sur la tauromachie :

Des taureaux et des hommes [Texte imprimé] : tauromachie et société dans le monde ibérique et ibéro-américain : actes du colloque international, [Paris, Sorbonne, 18-20 février 1999] / [organisé dans le cadre de l’Équipe de recherche Mentalités et représentations dans le monde hispanique et hispano-américain de l’Université de Paris IV-Sorbonne] ; responsables de la publication, Annie Molinié-Bertrand, Jean-Paul Duviols, Araceli Guillaume-Alonso

Bibliothèques des Études Ibériques et Clignancourt.