Archive

Articles taggués ‘open access’

L’Open Access Week, c’est pour bientôt !

L’Open Access Week se déroule cette année à Paris et au Luxembourg la semaine du 21 octobre ! Ouverte à tous, c’est un lieu de rendez-vous pour discuter des enjeux de l’Open Access.

Mais c’est quoi, d’abord, l’Open Access ?

Open_Access_logo_PLoS_white.svgUn cadenas ouvert, donc…

Mais encore ?

« Le libre accès (en anglais : open access) est la mise à disposition en ligne de contenus numériques, qui peuvent eux-mêmes être soit libres (Creative commons, etc.), soit sous un des régimes de propriété intellectuelle. L’open access est principalement utilisé pour les articles de revues de recherche universitaires, sélectionnés par des pairs. On devrait, en réalité, distinguer le libre accès (libre open access en anglais) et l’accès ouvert (gratis open access), afin de distinguer plus nettement ce qui est « simplement » en accès gratuit pour l’internaute (accès ouvert) et ce qui est en accès gratuit et libre, parce que soumis à une licence d’utilisation dite libre (Creative commons, par exemple). » Wikipedia

Cette année, les rendez-vous à Paris :

  • le 21 octobre à la Maison des sciences de l’homme, pour une conférence à 18h de M. Hervé le Crosnier sur l’Open Access pour tous.
  • le 23 octobre à l’École des Hautes études en sciences sociales, pour une série de conférences à partir de 18h, sur l’Open Access pour la recherche, avec notamment la question du rôle des éditeurs scientifiques, suivies d’une table-ronde sur l’Open Science.
  • le 24 octobre à l’Université Pierre et Marie Curie, pour des conférences à partir de 18h (amphi 25) sur l’Open Access et les nouveaux média de communication : Digital Humanities ; Réseaux sociaux et Open Access ; Open Data Access, suivies d’une table ronde sur l’évaluation de la recherche.
  • Tous ces évènements seront suivis d’un pot d’échange (Open Buffet pour les puristes)…
  • Des ateliers seront également programmés pour cette semaine, en partenariat avec l’URFIST (unité régionale de formation à l’information scientifique et technique) dont le programme sera communiqué via la page web de l’Open Access Week (Paris 2013)

Organisée avec My Science Work,  la 7ème édition de l’Open Access Week est ouverte à tous, venez nombreux !

 

 

 

 

Lancement d’OpenEdition Books !

« OpenEdition Books est une plateforme de livres en sciences humaines et sociales. Plus de la moitié d’entre eux est en libre accès. »

On y trouve pour l’heure 379 livres de toutes les disciplines.

Sur le carnet d’OpenEdition, on peut lire au sujet de cette nouvelle plate-forme, qui vient s’ajouter à Revues.org, Calenda et Hypothèses :

« Elle a pour ambition de construire une bibliothèque internationale pour les humanités numériques et ce, en encourageant les éditeurs à développer le libre accès sur le long terme. La plate-forme valorise le traitement de toutes les aires culturelles, de toutes les périodes, et des grandes langues scientifiques. »

Treize éditeurs, dont les éditions Rue d’Ulm et les Presses universitaires de Rennes, ont déposé des ouvrages sur OpenEdition Books.

Un module de recherche très simple permet de rechercher des ouvrages sur la plate-forme, mais aussi des chapitres de livres. Une fois affichée la liste de résultats, des facettes permettent d’affiner la recherche.

OpenEdition Books est amené à s’enrichir régulièrement de nouveaux livres (un millier de livres sont annoncés pour l’été 2013 et il est envisagé d’ajouter 2000 livres chaque année).

Le modèle de publication est mixte : au moins la moitié des ouvrages est librement accessible en étant connecté au site, les autres ouvrages ainsi que les formats permettant une lecture hors connexion, pdf ou ePub, sont payants.

À suivre !

Open Access Week 2012 : l’exemple de la pateforme Hypothèses

Lors de la semaine de l’open access, il est intéressant de se pencher sur l’exemple de la plateforme openedition comprenant «  Calenda », « revues.org », « hypothèses.org », qui fait autorité dans l’accès aux ressources numériques libres en sciences sociales en France.

  • « Calenda » est le premier né de cette série de ressources en ligne. Cette base de données est a été créée dans la seconde partie des années 1990. Elle consiste en un référencement des colloques et des séminaires en sciences sociales qui ont lieu en France. Calenda est l’agenda en ligne des rencontres scientifiques en sciences sociales pour les chercheurs.

  • Ensuite a été créé « revues.org » sur un site commun avec l’agenda « Calenda ». Cette base de données a pour but de référencer en ligne des revues scientifiques et de donner à lire les articles gratuitement. Un moteur interne permet de retrouver la revue cherchée, des titres de périodiques sont mis en avant selon un système tournant. Une présentation est faite pour chacun d’eux ou, à défaut, le lecteur est réorienté vers le site de la revue. Aujourd’hui, il existe plusieurs milliers d’articles en ligne et accessibles gratuitement, pour trois cents cinquante revues accessibles à partir de « revues.org ».

  •  « Hypothèses.org » est le dernier né des modules informatiques de la plateforme nommée « openeditions ». C’est un répertoire de carnets de recherche, sorte de référencement des blogs, sites ou carnets édités directement sur « hypothèses.org », qui permet de voir la recherche se faire en temps réel. « hypothèses.org » a dépassé dernièrement les cinq cents carnets référencés, une vingtaine de carnets sont mis en avant directement sur la page dédiée à « hypothèses.org ».

La plateforme « openedition » a des caractères particuliers :

  • Elle est implantée en France. Une petite équipe, mélangeant informaticiens et chercheurs basée un temps à Montpellier, puis dans d’autres centres universitaires la fait vivre. Aujourd’hui, la plateforme est rattachée au CNRS à l’université d’Avignon et à celle d’Aix-Marseille et à l’EHESS et se charge de faire vivre des ressources universitaires numériques en sciences sociales. A noter la présence de versions d’« hypothèses.org » en allemand et en espagnole.
  • Elle est née du web libre, donc gratuite à la consultation. Néanmoins, il est à noter que sur « revues.org », il faut pour certaines revues un certain délai avant de pouvoir lire gratuitement leurs articles en ligne. Le concept de ces trois bases de données a reçu le soutien du grand emprunt, dans le cadre des projets Idex.
  • C’est est un succès en termes d’image, de consultation et de référencement. Le fait que l’équipe soit bien implantée dans le milieu universitaire français est une donnée importante de ce succès. De même, sa diffusion et sa spécialisation dans le milieu de la recherche en sciences sociales répondent à une demande des étudiants, des chercheurs et des enseignants-chercheurs dans les différentes disciplines qui composent les sciences sociales.