Archive

Articles taggués ‘philosophie’

« La planète des sages : encyclopédie mondiale des philosophes et des philosophies » : un ouvrage qui fait réfléchir !

Cet ouvrage est réalisé par Jul pour la bande-dessinée et Charles Pépin pour les textes aux éditions Dargaud en partenariat avec Philosophie magazine.

  • Il propose un recensement des philosophes qui ont marqué l’histoire, avec une présentation sur une double page : une Bande-dessinée humoristique et un texte résumant la vie et la pensée de l’auteur. On passe de Confucius à Rousseau, de Pascal à Thomas More. Certaines écoles de pensées – par exemple les sceptiques – et certaines institutions – l’école normale supérieure – sont aussi analysées.
  • Autant Jul aborde ces portraits de façon humoristique, autant le texte est sérieux et rigoureux. Cet ouvrage permet à tout un chacun de pallier des manques de connaissance sur des philosophes ou de réviser ce que l’on sait sur d’autres. Les philosophes contemporains – Baudrillard, Debord, Jankélévitch…- côtoient les philosophes de l’âge classique – Aristote, Platon, Confucius, Leibniz… 

La planète des sages constitue un livre très intéressant pour l’apprentissage de la philosophie.

 

Categories: Actualités Tags: , ,

La bibliothérapie c’est quoi au juste ?

Lire est indispensable pour vos études. Mais savez vous que cette activité qui peut-être ô combien utile et agréable a des vertus insoupçonnées. Avez-vous déjà entendu parler de bibliothérapie ? Un nouveau concept à la mode ? Une méthode révolutionnaire venue d’Angleterre ? Une énième thérapie à l’ordre du jour ? Et si, la bibliothérapie avant d’être cette nouvelle façon de guérir névroses et pathologies nerveuses, n’était pas simplement avant tout une philosophie de vie ?

Comment cela est-il arrivé ?

De nos jours en Angleterre plus de la moitié des bibliothécaires, et oui, pratique la « prescription de lecture ». L’entretien avec le lecteur, qu’on n’osera encore qualifier de patient dure généralement 40 minutes. Après avoir rempli un questionnaire sur sa personnalité et ses goûts, il repart avec une ordonnance de huit livres à lire. Bon d’accord en France le concept n’existe pas encore. Ce qui est un peu dommage quand on pense que cette médication inédite est loin d’être neuve. Elle est pratiquée depuis plus de 200 ans au Pennsylvania Hospital aux Etats Unis.

Mais en quoi cela consiste t-il ?

C’est très simple. Alors qu’habituellement lorsque  vous lisez un livre l’objectif est d’en avoir une compréhension intellectuelle, pour le bibliothérapeute, il s’agit d’en éprouver une compréhension émotionnelle par une réaction émotive appropriée. La bibliothérapie loin de s’adresser uniquement aux malades peut-être un véritable passeport pour les biens portants afin de partir à la conquête de soi, des autres et du monde. C’est avant tout une philosophie qui peut être une véritable alliée dans la poursuite de vos études. Vous allez découvrir comment.

Propos sur la lecture

La lecture peut donner lieu à un véritable électrochoc. Par l’impulsion de l’auteur, l’esprit un peu paresseux reçoit un choc électrique et sort de sa torpeur. C’est ce qu’avait entrevu Proust. Il le mentionne dans une préface intitulé « sur la lecture » écrite en 1905. La lecture lui procure un vif réveil. Un esprit somnolent peut ainsi être ramené à la vie .Emerson ne se mettait jamais à travailler avant d’avoir lu une page de Platon et Dante de Vigile.

Philosophie

C’est le philosophe contemporain  Marc Alain Ouaknin qui a posé les bases philosophiques de la bibliothérapie. Comme Proust il insiste sur cette donnée fondamentale : la lecture ouvre au jeu en libérant les blocages de l’esprit. Cette perméabilité à la parole de l’autre permet une véritable catharsis au sens qu’Aristote donne à ce concept. Elle permet de résoudre certains conflits en libérant l’agressivité. De plus parce qu’un texte dépasse toujours l’intention de son auteur, le lecteur joue un rôle de véritable créateur. Il interprète et construit du sens. Et en produisant du sens se transforme lui-même. Par cette ouverture au monde  il se protège contre la maladie.

Dans les fonds du SCD aussi on pense bibliothérapie

Vous découvrirez aussi dans les fonds du SCD de Paris Sorbonne des ouvrages fort utiles qui vous éclaireront sur cette nouvelle façon de lire. Dans l’art de lire ou comment résister à l’adversité Michèle Petit montre comment en préservant un espace de rêve et de liberté la littérature peut contribuer au bien être. Notamment dans les pays où sévissent crises économiques, guerres et catastrophes naturelles. Dans façon  de lire, manières d’être Marielle Macé nous expose sa vision de la littérature. Véritable libération, la fiction rejoint le réel en nous permettant d’expérimenter les possibles et de vivre des existences variées .

Oui d’accord mais que puis-je en attendre ?

Eh bien lorsque vous pratiquerez cette activité vous penserez alors à cette nouvelle façon de voir les choses. La bibliothérapie pourrait in fine s’apparenter à cette façon qu’a le lecteur de libérer ses propres fantasmes et émotions en les reconstruisant sous les mots de l’autre. La lecture peut vous aidez alors à réussir à plus d’un titre en plus de vous apporter les informations nécessaires dont vous avez besoin.

Vous trouverez ces ouvrages cités plus hauts :

L’art de Lire ou comment résister à l’adversité de Michèle Petit à la bibliothèque Malesherbes : cote : 028 PET

Façons de lire, manières d’être de Marielle Macé à la bibliothèque philosophie cote Mac 1

Un fonds méconnu à la bibliothèque Serpente : le fonds Descartes

Le 16-17 janvier 2012 s’est tenu un colloque organisé à l’ Université Paris Sorbonne, dans l’amphithéâtre Michelet pour fêter les : « Quarante ans d’études cartésiennes » conjointement organisé par le Centre d’Etudes Cartésiennes (Paris), le Centro Interdipartimentale di Studi su Descartes e il Seicento (Salento) et l’Equipe « Identité et subjectivité » (Caen).

Il y a quarante ans, naissaient en effet sous l’impulsion de Pierre Costabel l’Equipe Descartes et son organe, le « Bulletin cartésien », publié aux Archives de philosophie, suivis quelques années plus tard par la fondation à l’ Université de Paris IV du Centre d’Etudes Cartésiennes . Depuis 1980, Le Centre, à l’initiative et sous la direction de Madame le Professeur Geneviève RODIS-LEWIS, a poursuivi et développé  les activités initiées par l’Équipe Descartes.

Le CEC a très vite suscité un nouveau dynamisme des travaux sur Descartes, grâce à deshypothèses et méthodes d’analyse innovantes ainsi qu’à l’internationalisation de la recherche sur Descartes. Le CEC collabore notamment avec le « Centro di Studi su Descartes e il Seicento dell’Università di Lecce » pour la publication du bulletin cartésien et avec l’équipe« Identité et subjectivité » de l’Université de Caen pour le projet ProDescartes (1)

Tous ces travaux ont  profité largement à l’histoire de la philosophie de l’âge classique. Aujourd’hui, le champ d’activité du CEC couvre toute la période de Descartes jusqu’à Kant.

Depuis 1998, la direction du CEC est exercée conjointement par Michel Fichant  et Jean-Luc Marion (Professeurs émérites d’histoire de la philosophie moderne à l’Université de Paris-Sorbonne).

C’est d’ailleurs le professeur Jean-Luc Marion qui est à l’origine du dépôt à la bibliothèque Serpente du fonds « Descartes ». Ce fonds, en libre accès, qui compte plus de 200 titres, se distingue en particulier des autres ouvrages cotés en dewey,  grâce  à sa cote aisément reconnaissable commençant par les lettres CEC. Il se divise en 4 classes principales elles même organisées en sous-rubriques (on est cartésien ou on ne l’est pas !)

1 Textes et outils pour Descartes

1.1 Les textes de Descartes et outils de travail type index ou bibliographies

1.2 Les études sur Descartes

2. Etudes et bibliographies pour les cartésiens

2.1 Les textes de cartésiens avec des outils de travail

2.2 Les études sur les cartésiens

3. Autres ouvrages philosophiques sur la période moderne non cartésienne

3.1 Textes d’auteurs

3.2 Etudes

4. Autres ouvrages philosophiques ne relevant pas de la période moderne

4.1 Textes d’auteurs

4.2 Etudes

A noter plus particulièrement dans le fonds du CEC : 1 magnifique coffret en 9 volumes des œuvres complètes de Descartes publiées chez Vrin.

Par ailleurs, le fonds compte 10  ouvrages écrits par des auteurs  japonais spécialistes de Descartes  dont certains dédicacés à Mme Rodis-Lewis et un ouvrage de Mme Rodis-Lewis traduit également en japonais. A remarquer aussi un livre traduit en grec de M. Jean-Luc Marion.

Alors pour ceux qui aiment à cogiter, n’hésitez pas à faire un détour par Serpente…

(1) Le CEC est  partenaire scientifique avec en particulier l’équipe «  Identité et Subjectivité » de l’université de Caen Basse-Normandie  d’un programme d’édition en ligne des oeuvres de Descartes intitulé  Projet Corpus Descartes  – ProDescartes. La durée de réalisation  est fixée à 48 mois (01/10/2009-30/09/2013) et « a pour objectif la constitution et la mise en ligne d’un corpus annoté constitué par les oeuvres et la correspondance de Descartes et assorti d’outils d’aide à la lecture destiné à être diffusé à un public aussi large que possible sur Internet »

Illustrations :
– René Descartes. Domaine public. Source : http://www.lib.utexas.edu/photodraw/portraits/ via Wikimedia commons,
– Photos 2 et 3 : Jocelyne Farouault.