Archive

Articles taggués ‘Presses Universitaires de Paris-Sorbonne’

News des PUPS

Depuis un mois environ lorsque vous vous dirigez vers l’escalier  qui mène aux étages de la Maison de la Recherche 28 rue Serpente, quelques nouveautés des Presses de l’Université Paris-Sorbonne présentées dans des vitrines permettent de rendre compte des activités de recherches issues des Ecoles doctorales.

Une petite sélection à découvrir …

889

Le Goût italien dans la France rocaille
Théâtre, musique, peinture (v. 1680-1750)
François Moureau

Entre 1680 et 1750 environ, entre le classicisme et les Lumières, se situe dans l’histoire culturelle française une période originale qui tient fort peu de la précédente et encore moins de celle qui lui succédera jusqu’à la Révolution.  (page complète)

859

Les Passions d’un historien
Mélanges en l’honneur de Jean-Pierre Poussou

Ce livre aborde les nombreuses thématiques qui ont intéressé Jean-Pierre Poussou au cours de sa carrière.  (page complète)

Les Sépharades Histoire et culture du Moyen Age à nos jours sous la direction de Esther Benbassa
Les Sépharades : histoire et culture du Moyen Age à nos jours
(dir.)Esther Benbassa

Une traversée de l’histoire et de la culture sépharades du Moyen Âge à nos jours.  (page complète)

L'exil au Maghreb : La condition juive sous l’Islam, 1148-1912 de Paul B. Fenton et et David  G. Littman
L’Exil au Maghreb
La condition juive sous l’Islam, 1148-1912
Paul B. Fenton et David G. Littman

Fruit de longues années de recherches, L’Exil au Maghreb est la première tentative de cerner la réalité historique de la condition juridique et sociale des Juifs en Islam maghrébin entre le Moyen Âge et l’époque de la colonisation française. (page complète).

884

Juifs de Grèce (XIX-XX siècle)
Katherine E. Fleming

Ce livre ne concerne pas seulement l’histoire des Juifs de Grèce. Il fait aussi le pont entre cette ère des empires, dans les Balkans et en Europe centrale, où les minorités ethnico-religieuses n’avaient pas besoin, pour exister, de dénomination « nationale », et celle des nationalismes triomphants où il fallut se mouler dans les nouvelles identités soucieuses d’effacer les particularismes pour faire corps avec la nation. (page complète)