Archive

Articles taggués ‘RFID’

Bibliothèque Clignancourt : dites bonjour à l’automate !

Automate RFID en fonctionnement à la bibliothèque ClignancourtLa bibliothèque Clignancourt dispose depuis sa réouverture de deux automates fonctionnant avec la technologie RFID, permettant aux utilisateurs d’enregistrer eux-mêmes leurs prêts et leurs retours. A terme, quatre bornes (dont deux accessibles aux personnes à mobilité réduite) seront mises en service pour offrir davantage d’autonomie aux usagers de la bibliothèque, libérer le personnel d’une partie de ces tâches pour lui permettre de consacrer plus de temps au renseignement et à la formation, et rendre plus fluide la circulation aux alentours de la banque d’accueil.

La technologie RFID (Radio Frequency IDentification, ou identification par radio-fréquence) est une méthode consistant à identifier des objets par ondes radio au moyen de marqueurs (ou radio-étiquettes) : ces marqueurs contiennent en effet une puce électronique associée à une antenne, et sont ainsi capables de transmettre des informations à un lecteur RFID situé à proximité.

Les automates mis à votre disposition à la bibliothèque Clignancourt sont composés d’un écran tactile et d’une platine RFID fixée à l’intérieur du meuble, au niveau de l’emplacement délimité par un carré. L’ensemble des collections de la bibliothèque ayant été équipé d’étiquettes RFID en fin d’année 2012, les platines sont ainsi capables d’identifier les exemplaires déposés sur cet emplacement pour les enregistrer sur le compte d’un lecteur lors d’un prêt ou les en retirer lors d’un retour, tout en activant ou en désactivant l’antivol selon le cas.

Pour ne pas perturber le fonctionnement des automates, nous vous conseillons de déposer vos piles de documents à distance des platines et de ne pas vous accouder ou déposer vos sacs sur les emplacements qui délimitent leur présence. Les documents que vous empruntez ou que vous restituez à la bibliothèque doivent être déposés un à un sur l’un de ces emplacements au moment ou l’automate vous y invite : à l’écran, un message vous indique que la transaction est bien enregistrée. Enfin, n’oubliez pas d’imprimer un ticket pour conserver la liste des documents enregistrés sur votre carte et la date limite de retour !

Et si vous craignez de mettre en péril les missions de vos chers bibliothécaires en ayant recours aux automates, pas d’inquiétude : nous restons indispensables et incontournables pour répondre à vos questions de tous ordres, vous inscrire pour vous permettre de bénéficier du prêt et des services de la bibliothèque, vous assister dans l’utilisation des bornes… et les remplacer dans tous les cas auxquels elles ne sauront faire face !

Photo : Loïc Jouan
Categories: Actualités Tags: ,

Mais que font-ils donc à la BU Clignancourt ?

Quelques informations en prévision du déménagement de la bibliothèque Clignancourt

Depuis septembre 2012, le chantier en vue du prochain déménagement de la bibliothèque a commencé, et cela se passe dans les salles de lecture. Sans doute avez-vous déjà croisé les équipes chargées de poser des étiquettes sur chacun des livres.

Il y a en réalité deux sortes d’étiquettes : une puce RFID en troisième de couverture et un code couleur au-dessus des cotes. A quoi cela va-t-il donc servir ?

La RFID (Radio Frequency Identication)

La puce blanche apposée en troisième de couverture des livres est propre à chaque livre. En l’activant via la station mobile, elle est liée au code-barres de l’ouvrage. C’est ce système qui permettra à chaque inscrit à la bibliothèque d’effectuer soi-même ses prêts et retours. Des bornes automatiques seront prévues à cet effet.

Pose d’une étiquette RFID

Pose du code couleur

Le code couleur

Il n’est pour l’instant pas utilisé, mais il est important de ne pas le confondre avec l’étiquette rouge qui désigne les ouvrages exclus du prêt, à consulter uniquement sur place. A terme, tous les documents auront une couleur spécifique à leur domaine et à leur salle d’emplacement.

Les rouleaux tels qu’ils sont avant d’être découpés en étiquettes.

La couleur orange regroupe les ouvrages de philosophie, psychologie et religion.

La couleur bleue regroupe les ouvrages de sociologie, économie, politique, droit, sciences de l’éducation.

La couleur verte désigne les ouvrages de langues et littératures (français, anglais, espagnol, portugais).

La couleur jaune désigne les ouvrages de sciences, ainsi que les généralités (fonds vie pratique, guides de voyage…)

La couleur violette est réservée au fonds d’histoire de l’art.

Enfin, la couleur rose regroupe les ouvrages d’histoire et de géographie.

Un chariot de nouveautés et leurs différentes étiquettes.

Categories: Actualités Tags: ,