Archive

Articles taggués ‘vitrines’

Une année de vitrines thématiques à l’IUFM: les calendriers et la notion de temps

En fonction de l’actualité, les bibliothèques de l’IUFM proposent des vitrines thématiques développant un point précis, et présentant leurs collections.   A l’occasion de la fin de l’année, voici une présentation du dernier thème abordé en 2012 : « Les calendriers et la notion de temps », au cœur de l’actualité de  décembre.

Les calendriers, et les différents systèmes de mesures du temps, ont été utilisés dans toutes les civilisations. Du calendrier Julien des Romains (dont nous tirons le mot Calendrier), en passant par les calendriers solaires, ou cycliques,  la notion de passage du temps a toujours eu un rôle social important, adapté aux valeurs et aux croyances de la société qui les a créés : le calendrier des Egyptiens était basé sur le Soleil et l’arrivée des crues du Nil, le calendrier Hébreu fixait la date de récolte de l’orge. Le calendrier maya, quand à lui, fortement lié à l’astronomie et aux croyances des mayas en une recréation divine cyclique, fixait des millénaires à l’avance les cycles et cérémonies religieuses à célébrer.

Un calendrier aztèque

Un calendrier aztèque. Par Ancheta Wis. CC : BY-SA. Source : wikimedia commons.

Si, au sein des différentes civilisations, l’adoption d’un calendrier et d’outils de mesure du temps étaient le fruit de nombreux tâtonnements et modifications, il en est de même chez l’individu, pour lequel la notion de passage du temps n’est pas innée.

Dans ce cadre, l’une des missions de l’école élémentaire est de faciliter cette compréhension chez l’élève.

A l’école maternelle, il s’agit de lui faire maîtriser les cycles de la vie quotidienne et le « temps social » : la durée entre deux évènements attendus. Pour cela, les enseignants organisent des emplois du temps participatifs et instaurent des rituels marquant le passage d’un moment à un autre. Une fois ces notions comprises, ces moments vont êtres rattachés aux jalons chronologiques du temps : moments de la journée, jours, semaines, mois, années. On introduit peu à peu la notion de passé par le biais d’histoires et d’objets (par exemple, de vieux jouets).

Au cycle 2 (grande section, CP, CE1), on présente aux enfants les outils de la mesure du temps : horloges, emplois du temps quotidiens et hebdomadaires, calendriers. Les enseignants ne parlent pas encore d’histoire, mais abordent la notion de passé, par exemple par l’observation du patrimoine proche (sites ou objets concrets, régionaux et facilement accessibles).

Enfin, au cycle 3 (CE2, CM1, CM2), apparaissent l’histoire et la géographie : les élèves acquièrent des repères chronologiques et spatiaux et commencent à appréhender la complexité du monde, en étudiant divers types de documents : textes sources, cartes, photos, graphiques… Ces connaissances préparent les élèves aux cours qu’ils suivront au collège.

Pour plus de précisions sur ce sujet, le texte original présenté dans les vitrines de l’IUFM, ainsi qu’une bibliographie, sont disponibles sur la page des vitrines.